Espagne - Sénégal
A. N’Diaye, la pierre angulaire du Betis
Alfred N’Diaye a été le meilleur joueur du Betis lors du derby entre le Bétis Séville et le FC Séville (0-2) dimanche dernier. Auteur d’une saison pleine en Andalousie, le Sénégalais pourrait être l’un des cadres du nouveau projet que veulent insuffler les Verdiblancos.

Par François Miguel Boudet, à Séville

Le couperet est tombé lundi matin, quelques heures seulement après la défaite contre l’ennemi du Sevilla FC (0-2). Eduardo Masia, directeur sportif arrivé en début de saison, a été licencié avant même la fin de l’exercice actuel. Insatisfait de la polémique d’un homme qui avait pourtant signé un contrat de quatre ans, le Betis Séville a envoyé un signe fort. Un nouvel entraîneur est recherché et le mercato risque d’être animé.

Arrivé en prêt en janvier 2014, N’Diaye s’est immédiatement installé dans l’entrejeu du Betis, malgré la descente en Liga Adelante. Titulaire à 31 reprises (et deux entrées en jeu) cette saison pour le retour de son club en Liga, le joueur formé à l’AS Nancy Lorraine est devenu un rouage essentiel des Béticos. Grosse activité, abattage conséquent : l’international sénégalais a colmaté les brèches lors du derby de Séville, face à un adversaire clairement au-dessus individuellement et collectivement, comme l’a avoué en conférence de presse son entraîneur Juan Merino, revenu faire le pompier de service après le licenciement de Pepe Mel en janvier dernier.

Un joueur courtisé

Lassé d’être devenu le deuxième club de la cité andalouse, le Betis veut revenir sur le devant de la scène et Alfred N’Diaye dispose de toutes les qualités pour devenir un pilier des nouvelles aspirations des vert et blanc. Acheté 5M€ à Sunderland qui l’avait recruté après deux belles saisons à Bursaspor (c’est lui qui a conseillé à Cédric Bakambu de signer dans le club de Süper Lig) en 2013, le natif de Paris passé par toutes les catégories de jeunes en Equipe de France (des U17 aux Espoirs) est la clef de voûte du milieu de terrain. Polyvalent, il peut même évoluer dans l’axe. Un profil qui plaît, même s’il est évident que ses qualités se révèlent davantage dans un système avec un doble pivote.

Le maintien en poche, le Betis reçoit le Barça qui est dans l’obligation de gagner. Une belle opportunité pour se mettre en valeur, surtout quand la référence Sergio Busquets est en face. Travailleur infatigable (plus de 11km par match en moyenne), il est le 3e joueur du club à avoir accumulé le plus de minutes cette saison, derrière le gardien Antonio Adan et le buteur Ruben Castro. Sous contrat jusqu’en 2019, le joueur de 26 ans devra confirmer la saison prochaine. Déjà, le Betis a repoussé une offre énorme venant de Chine. Les Verdiblancos devront faire un choix lors du prochain mercato : ou faire du Sénégalais l’homme de base du nouveau projet du Betis, ou réaliser une belle plus-value. Le choix s’annonce difficile aussi bien pour le club, que pour le joueur.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l’autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Espagne




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche