Algérie
Algérie : ça chauffe encore entre la FAF et la LFP !
La Fédération algérienne de football (FAF) a annoncé ce dimanche qu’elle retire la gestion des championnats algériens de football professionnel à la Ligue de football professionnel (LFP). Le président de l’instance, Mahfoud Kerbadj, est destitué.

Déjà très tendues au cours des derniers mois, les relations entre la Fédération algérienne de football (FAF) et la Ligue de football professionnel (LFP) viennent de franchir un nouveau palier ce dimanche. Réunie en Bureau Fédéral, la FAF vient en effet d’annoncer qu’elle retire la gestion des championnats algériens de football professionnel à la LFP !

"Mise en application, avec effet immédiat, des dispositions de la convention relative aux relations entre la FAF et la LFP en procédant au retrait de la délégation de gestion des championnats de football professionnel au Conseil d’administration de la LFP", a expliqué la FAF sur Twitter. "En attendant la tenue d’une assemblée générale élective de la LFP, le Bureau Fédéral va charger un directoire de gérer les affaires courantes." Derrière cette décision, c’est donc surtout le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, en froid avec son homologue de la FAF, Kheireddine Zetchi, qui est visé.

La FAF reproche à la LFP d’avoir entretenu le plus grand flou au sujet de l’interdiction de recrutement qui frappait plusieurs clubs algériens durant le mercato d’hiver, achevé le 15 janvier. N’ayant pas été officiellement notifié de leur interdiction, plusieurs formations sous le coup d’une sanction ont recruté des joueurs, à l’image de l’ES Sétif qui a même aligné des recrues en championnat ce week-end. En effet, la LFP lui avait attribué des licences pour ses recrues, mais seulement pour lui permettre de les inscrire en Coupe de la CAF, une compétition continentale… Un sacré sac de nœuds.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Algérie


 
en bref

zoom


lire aussi

recherche