Côte d’Ivoire - Guinée équatoriale
Amical : La Côte d’Ivoire mise en échec
Après sa victoire devant l’Angola lors de son premier match amical (2-0), la Côte d’Ivoire a été accrochée par la Guinée Equatoriale (1-1), ce dimanche à Abidjan. Un score qui ne reflète pas la physionomie de la rencontre, les Eléphants se montrant dominateurs mais faisant preuve d’une grande maladresse.

La victoire n’aura pas été au bout, mais au moins la fête n’a pas été gâchée. De retour sur sa pelouse d’Houphouët-Boigny à Abidjan pour son second match amical de la semaine, la Côte d’Ivoire n’a pu obtenir de meilleur résultat qu’un match nul face à la Guinée Equatoriale (1-1). Après avoir fait preuve de réalisme contre l’Angola, les Eléphants ont péché dans le dernier geste, se procurant de nombreuses occasions dans une partie qui n’avait rien à avoir avec la faible prestation entrevue trois jours au paravant. Les Eléphants mettant du rythme, emmenés par un Gervinho tranchant mais brouillon dans le dernier geste.

De bonnes intentions pourtant très vite refroidies par Iban Edu. Le joueur de la réserve de Valence profitait d’une faute de marquage pour fausser compagnie à Diarrassouba pour aller battre Mande (0-1, 13e). Ouverture du score qui venait sanctionner le flagrant manque de réalisme des Ivoiriens matérialisé par les manqués de Kalou (8e) ou encore Sio (10e). Yaya Touré n’était guère plus en réussite sur coup franc (24e, 30e et 50e), alors que Serey Die voyait sa frappe repoussée par un Felipe Ovono Ovono toujours vigilant (43e).

Gradel encore décisif

La palme de la maladresse revenant à Wilfried Bony, entrée en jeu à la place d’un Gervinho touché à une cuisse (38e), et qui manquait inexplicablement sa reprise devant un but grand ouvert (45e+2). De quoi pousser un Hervé Renard, passablement irrité à la mi-temps, à revoir ses plans avec la sortie de Salomon Kalou au profit de Max-Alain Gradel. Choix payant, le milieu de terrain de Saint-Etienne apportant le danger au plus fort de la domination des Eléphants. Mais la Séléphanto était mise en échec par le dernier rempart équato-guinéen, impérial devant Sio (56e).

Il allait toutefois finir par s’incliner devant le Stéphanois qui parvenait à pousser le cuir au fond des filets après un cafouillage (1-1, 71e). Egalisation méritée pour des Eléphants dominateurs, mais plombés par leur finition à l’image de Bony qui avait la balle de match, mais manquait le cadre sur sa volée (87e). Le Nzalang Nacional ne céderait pas une seconde fois et décrochait un match nul chez le champion d’Afrique ivoirien qui aurait espéré un meilleur résultat pour le dernier hommage rendu aux retraités Kolo Touré et Copa Barry.

- Les compositions de départ

Côte d’Ivoire : Mandé - Akpa Akpro, Bailly, Diarrassouba, Deli, Tiéné - Serey Die, Yaya Touré, Sio, Gervinho - Kalou.

Guinée Equatoriale : Ovono Ovono - Evuy, Mbele, Ruy, Sipo - Esono, Belima, Randy - Kike Boula, Iban Edu, Balboa.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com