France - Italie - Racisme
Après Eto’o et Muntari, Matuidi victime de racisme à Cagliari
Comme Samuel Eto’o et Sulley Muntari avant lui, l’international français Blaise Matuidi a été victime d’insultes racistes venues des tribunes samedi lors du déplacement de la Juventus Turin à Cagliari (1-0). Le club sarde a présenté ses excuses.

Malheureusement, une fois de plus, le racisme s’est invité en Italie ce week-end à l’occasion de la 20e journée de Serie A. Cette fois, c’est l’international français de la Juventus Turin, Blaise Matuidi, qui a été pris pour cible. Déjà victime d’insultes racistes la semaine dernière face au Hellas Vérone, condamné à 20 000 euros d’amende et un huis clos partiel avec sursis, le milieu de terrain de 30 ans a de nouveau été visé par le même type d’insultes sur le terrain de Cagliari (1-0) samedi avant la pause.

A cran, et on le comprend, l’ancien Parisien s’est plusieurs fois tourné vers les tribunes pour protester. Ses partenaires dont le Marocain Mehdi Benatia ont tenté de calmer le jeu et l’incident en est resté là. C’est seulement quelques heures après le match que le Tricolore en a dit davantage sur Facebook. "Merci pour tous vos messages. Aujourd’hui, j’ai été victime de propos racistes pendant le match. Par aveu de faiblesse et par la haine et la volonté d’intimider. J’aime tout le monde et je ne peux qu’être désolé de voir des personnes qui se comportent ainsi. Le foot doit permettre de partager une passion, porter des valeurs d’égalité et inspirer les autres. C’est pour cela que je suis ici. #Paix", a lancé le joueur d’origine angolaise.

Plusieurs précédents…

Cagliari est malheureusement coutumier de ce genre d’incidents. La saison dernière, en déplacement avec Pescara, le milieu de terrain ghanéen Sulley Muntari avait préféré quitter le terrain après des insultes racistes au même endroit. En 2010, un match contre l’Inter Milan de Samuel Eto’o avait dû être interrompu quelques minutes à la suite de cris venus des tribunes à l’encontre du Camerounais… Cette fois, la formation sarde est montée au créneau afin de s’excuser.

"Tu es un joueur énorme. Exemple pour les jeunes. Nous désirons nous excuser avec toi si tu as été insulté à la Sardegna Arena pour la couleur de ta peau. Le racisme n’a rien à voir avec le peuple sarde. Seulement l’ignorance peut expliquer certains comportements. Respect", a tweeté en français l’actuel 16e de Serie A. Un message honorable mais qui ne suffira pas à combler le vide laissé dans ce domaine par les instances sportives italiennes, à nouveau muettes après cet indicent…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


France

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche