Arbitrage : la mesure de la CAF contre la corruption

Changement de taille dans l’arbitrage africain ! Dès maintenant, ce ne sont plus les fédérations nationales qui vont rémunérer les arbitres après chaque rencontre des compétitions de la CAF, mais bien l’instance dirigeante du football africain elle-même. Le but : lutter contre les soupçons de corruption arbitrale.

"A compter de l’année 2018, toutes les indemnités des arbitres, désignés pour les matchs des compétitions de la CAF, seront prises en charge directement par la CAF. C’est la matérialisation d’une promesse de campagne du président de la CAF et une décision historique. Car, jusqu’ici, les règlements imposaient aux fédérations hôtes de payer ces indemnités. C’est une charge financière en moins pour les associations nationales, mais aussi un marqueur éthique car il supprime la sujétion perçue dans le procédé en vigueur jusqu’alors", a souligné le communiqué de la CAF. Cette décision a été approuvée par le Comité Exécutif de l’instance, réuni le 10 janvier à Casablanca.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Lire toutes les dernières brèves


derniers articles



 
en bref

zoom



recherche