France - Maroc - Racisme
Le joueur marocain Ouaddou victime de racisme
Il a porté plainte contre un spectateur à l’issue du match entre Valenciennes et Metz
Le défenseur international marocain de Valenciennes, Abdeslam Ouaddou, a décidé, à la demande de la police, de porter plainte contre un spectateur qui aurait proféré des insultes racistes à son égard lors d’un match contre le FC Metz.

D’après plusieurs témoins, Abdeslam Ouaddou, capitaine de Valenciennes, a été victime d’insultes racistes tout au long de la première mi-temps du match entre le FC Metz et son club, qui s’est terminé par la victoire messine sur un score de 2 buts à 1. Les insultes, telles que "sale négro" et "sale singe" étaient proférées par une personne située en tribune Nord.

A la mi-temps du match, Abdeslam Ouaddou a craqué et est monté dans la tribune pour s’expliquer avec le supporter, ce qui lui a valu un carton jaune. Il a indiqué avoir d’abord prévenu l’arbitre de terrain lors du match, lui demandant d’en informer le 4e arbitre, mais « l’arbitre n’en a rien fait" a précisé le joueur.

Ensuite, les forces de sécurité du FC Metz ont interpellé le pseudo spectateur et l’ont confié à la police. Il semblerait qu’il s’agisse d’un récidiviste et il est actuellement maintenu en garde à vue. "Pour marquer le coup, les forces de police m’ont demandé de porter plainte pour que cette personne soit sanctionnée et peut-être interdite de stade", a expliqué l’international marocain à sa sortie du stade.

Un problème récurrent

Cet incident rappelle l’incident qui avait touché Boubacar Kébé en septembre dernier. Dans une affaire similaire survenue au mois de septembre dernier durant un match de Ligue 2 entre Libourne/Saint-Seurin et Bastia. Le joueur burkinabé Boubacar Kébé avait été exclu du terrain après avoir fait un bras d’honneur à des supporters corses qui l’avaient invectivé pendant toute la rencontre. La Ligue de football professionnel (LFP) avait ensuite sanctionné le club corse le 15 octobre en lui retirant un point. Le FC Metz qui s’est porté partie civile dans l’affaire Ouaddou, risque ainsi de perdre le bénéfice de sa première victoire de la saison à domicile.

En Europe, d’autres affaires de racisme ont agité le milieu du football, du footballeur congolais Zola Matumona qui a rompu son contrat avec le Brussels Football Club après que son président eut tenu à son encontre des propos racistes, aux joueurs Ferdinand Coly et Zoro victimes d’insultes en Italie, en passant par l’Espagne ou Eto’o a été au centre d’une polémique après avoir refusé de rentrer sur le stade pour protester contre les insultes dont il était régulièrement victime.

Lire aussi :
- Thierry Henry et Hilfiger alliés contre le racisme
- Contre le racisme dans le foot


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


France




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche