Algérie
Algérie : la professionnalisation du football à l’ordre du jour
La Nedjma D1 bientôt pro ?
Un nouveau système de compétition dès la saison 2010/2011 pour moraliser le football algérien et le fonctionnement des clubs qui cherchent fébrilement leurs marques. Telle est la solution qu’ont trouvée les responsables algériens pour sortir le sport roi de son marasme.

De notre correspondant

La professionnalisation du football en Algérie est le sujet enchanteur aussi bien chez les footballeurs que parmi les millions de fans qui envient les championnats étrangers.

La fédération algérienne de football (FAF), pour se conformer aux exigences mouvantes du monde professionnel, a décidé d’enclencher le projet de championnat professionnel à marche forcée, pour se plier aux exigences de la FIFA qui a donné 2011 comme dernier délai pour que tous les clubs soient professionnalisés sans quoi ils ne seront plus autorisés à prendre part aux compétitions internationales. Dans cette optique, nombreux sont ceux qui butent sur des problèmes insolubles comme celui lié aux infrastructures. C’est le cas d’ailleurs des clubs d’Alger comme le NAHD, le CRB, l’USMA, le MCA ou l’USMH. Ceci risque de compromettre sérieusement l’avenir de ces équipes. Dès l’année prochaine, on verra alors la mise en place d’un championnat professionnel à deux divisions.

Une D2 régionale

Se préparer à cette échéance aussi bien avec les clubs qu’avec les pouvoirs publics relève de l’apanage de la FAF qui se démêle pour réussir sa mission.

L’instauration, d’un championnat national pour la catégorie des moins de 20 ans des divisions ’’Une et Deux’’, sur le schéma britannique, est déjà un pas qui permet de déceler des nouveaux talents parmi les jeunes footballeurs. Aussi la limitation à deux joueurs étrangers évoluant dans leurs équipes nationales dans les équipes algériennes ainsi que l’obligation de toutes les équipes du palier supérieur à faire jouer deux juniors est salutaire à plus d’un titre. Il est également question d’ un changement du système d’organisation des compétitions pour la saison 2010-2011. ’’On revient à une Première Division à 16 clubs mais pour la Division Nationale Deux, ce sera trois groupes de 14 clubs", explique-t-on à la Fédération.

L’accent sur la formation

’’Ceci pour éviter le déséquilibre régional. Avec une Division Deux unique, on risquait de se retrouver avec une élite dépourvue de toute une région", estiment les dirigeants de la Fédération algérienne de football. "L’application de la loi et de la transparence dans la gestion des clubs de football" est au cœur des débats au sein de l’institution qui gère le football algérien.

La formation, qui reste le talon d’Achille dans la vie de toutes les équipes qui animent le championnat algérien, est aussi au centre des débats. Des budgets spéciaux sont injectés dans ce sens pour permettre aux clubs de former une nouvelle génération de joueurs en mesure de monnayer leur talent ailleurs. D’ailleurs, l’exemple de l’équipe nationale au sein de laquelle prennent part presque en seulement des professionnels formés en Europe est illustratif.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Algérie

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche