Cameroun
Le clash Eto’o-Milla menace le Cameroun
Rien ne va plus entre Roger Milla et Samuel Eto’o
Roger Milla qui s’en prend à Samuel Eto’o, lequel menace de quitter la sélection... Décidément, rien n’est jamais facile avec les Lions Indomptables. Le Cameroun tremble à quelques encablures du coup d’envoi de la Coupe du monde. Pas le meilleur moyen de préparer la compétition.

Samuel Eto’o et Roger Milla, les deux plus grands numéros 9 de l’histoire du football camerounais, ne s’apprécient guère, c’est un fait. Les deux plus grands attaquants des Lions Indomptables se sont lancés dans une bataille de mots qui cause bien des maux à la sélection camerounaise, à quelques encablures du coup d’envoi de la Coupe du monde.

C’est d’abord le héros du Mondial 90 en Italie qui a ouvert le bal. La semaine dernière, le Vieux Lion avait remis en cause l’implication de l’Interiste : "Pour l’instant, Samuel Eto’o a beaucoup apporté à Barcelone et à l’Inter Milan mais jamais rien à l’équipe du Cameroun. Il n’a pas encore répondu aux attentes. C’est aussi une question de discipline : il a un peu malmené les autres joueurs, on n’avait jamais vu ça en équipe nationale. Le Cameroun attend qu’il réagisse."

Une sortie qui n’a été pas très bien reçue par l’actuel capitaine des Lions. "Les gens doivent plus me respecter et surtout fermer leur gueule", a d’abord répondu le joueur vedette de la sélection camerounaise, blessé par le tacle appuyé de son glorieux prédécesseur. En conférence de presse, Eto’o a, littéralement, tapé du point sur la table. "C’est toujours la veille d’une grande compétition que ces petits aigris se permettent de faire des déclarations. J’espère que le peuple camerounais voit la malhonnêteté de ces gens qui ne veulent pas voir cette nation aller au-delà des quarts de finale car leur carrière s’est arrêtée en quarts de finale. Il a fait quoi ? Il n’a pas gagné la Coupe du monde ni la Ligue des Champions ! Finalement, vous vous demandez : est-ce que c’est ça mon peuple ? Est-ce que ça vaut vraiment la peine que j’aille à la Coupe du monde ? J’ai encore quelques jours pour réfléchir. Je vais voir si ma participation est importante. Parce que je n’ai pas besoin de ça dans ma carrière", a-t-il martelé.

Mboma, le médiateur

De Yaoundé de Douala, en passant par Nkon, le Cameroun est en émoi. Paul Le Guen peut-il se passer de son emblématique joueur ? Le coup de sang d’Eto’o, aussi impressionnant et médiatique soit-il, devrait, a priori, ne rester d’une réaction à chaud, mal contrôlée. Déjà, l’autre grand attaquant du Cameroun, Patrick Mboma, a proposé son aide. Interrogé par Afrik-Foot.com, l’ancien joueur du PSG avait affirmé. "Est-ce que c’était le bon moment pour dit ça ? A moins d’un mois de la Coupe du monde, je ne suis pas sûr. Mais bon, il y a tellement d’attentes autour de Samuel. Il est tellement performant en club que quand il ne marque pas 3 buts avec le Cameroun, on dit qu’il a raté son match. Tout le monde attend" beaucoup de lui : il est tellement au-dessus du reste de l’équipe. Les Lions ne peuvent pas se passer de lui", a expliqué Mboma, évoquant "la gué-guerre entre deux illustres numéro 9.

Avant de tendre la main, au micro de RMC : "Si cette affaire ne s’étouffe par rapidement, elle peut prendre de sérieuses proportions. Mais ce n’est pas encore la grosse crise. Je suis dans une situation où je peux donner un coup de main. J’ai un contact avec les deux. Je suis le petit frère de l’un et le grand frère de l’autre. J’ai senti une équipe qui était déjà perturbée. La perturbation n’était de toute façon pas due à Roger. Cette affaire donne un peu plus de soucis. Il y a un malaise dans la gestion des joueurs, qui sont 30 et qui seront bientôt 23. Il y a des mécontents avant l’heure. Même s’ils savent qu’ils seront dans la liste. J’ai le sentiment d’une cassure entre Le Guen et une partie des joueurs." La Coupe du monde débute mal pour le Cameroun.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Cameroun




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche