Côte d’Ivoire - Congo - Gambie - Mali - Rwanda
CAN U-17 : Le Congo maître du groupe B
Grosse surprise ce dimanche à Gisenyi lors première journée du groupe B. Les Diables Rouges du Congo, ont humilié 3-0, les Gambiens, tenants du titre. Dans le derby ouest africain de la poule, les Eléphanteaux ivoiriens ont dominé le Mali 2-1.

(de notre correspondant)

Ils ne redoutaient personne, ils ont croisé le Congo. Champions en titre, les Baby Scorpions de la Gambie ont lourdement chuté de leurs nuages ce dimanche à Gisery, contre un excellent Congo. Sans tambour ni trompette, les Diables Rouges ont fait voir de toutes les couleurs aux protégés de Lamine Sambou, le vaniteux sélectionneur gambien.

Et en si peu de temps. C’est d’abord Samarangue Binguila, à la 7e minute, sur un coup franc indirect dans la surface de réparation gambienne, qui ouvre le score. Les Gambiens n’ont pas le temps de s’organiser qu’ils reçoivent une seconde charge diabolique. D’un plat du pied à la 10e minute, Stévy Epako reprend victorieusement un centre venu de la droite. Cinq minutes après la reprise, Binguila s’en va pour son doublé de la soirée. Un but de toute beauté. Le meneur de jeu congolais, NKounkou Moïse, aspire les défenseurs gambiens sur le côté, avant de repiquer dans l’axe, joue en retrait pour Binguila qui allume la mèche. 3 à 0. Plusieurs fois, la Gambie frôle la correctionnelle. M’Passi (78e), Nkounkou (85e) ratent l’immanquable. Venus pour établir un nouveau record en remportant un troisième titre, les Gambiens pour n’avoir pas fait preuve d’humilité ont été humiliés. Quant à la surprenante formation du Congo, elle s’affiche désormais comme un sérieux prétendant au sacre final tant elle présente une équipe complète.

La Côte d’Ivoire emporte le derby ouest-africain

Entre Maliens et Ivoiriens, le nombreux public d’Umunganda Stadium de Gisenyi a choisi son camp : les Ivoiriens, visiblement moins bâtis que les colosses maliens. Et le derby ouest-africain du groupe B a surtout été une opposition de style. Au jeu léché des petits Ivoiriens a répondu la masse physique des Maliens. Dans ce pot de terre contre pot de fer, ce sont les jeunes Ivoiriens qui emportent le gain du match. Menant au score depuis la 24e minute, grâce Tiécoro Keïta, les Aiglons se feront rejoindre en tout début de seconde période, par Drissa Diarrassouba avant de se faire distancer définitivement. Abattu en pleine zone de vérité malienne, Guy Stéphane Bédi, l’avant-centre ivoirien, se fait justice lui-même en transformant le penalty. Les Aiglons n’établiront jamais la parité et ne peuvent s’en prendre qu’aux maladresses de leurs attaquants Ibrahima Toungara, Pamoussa Koné et surtout Tiékoro Kéïta qui a bouffé la feuille du match à la 66e minute, sur un but tout fait.

Mercredi prochain, Congolais et Ivoiriens se rencontrent pour un duel au sommet du groupe B, tandis que les Maliens et Gambiens se croiseront dans un match où nul n’a droit à l’erreur.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com