Ghana - Mali - Maroc - Tunisie
Le football africain aux JO
Ghana, Mali, Maroc et Tunisie qualifiés
Le Ghana, le Mali, le Maroc et la Tunisie ont décroché, ce week-end, leur billet pour le tournoi de football des Jeux Olympiques d’Athènes, à l’issue d’une dernière journée de qualifications haletante. Le Cameroun, tenant du titre, et le Nigeria, vainqueur en 1996, tous deux leaders de leurs groupes cette ultime journée, ont été éliminés.

Ce sont finalement le Ghana, le Mali, le Maroc et la Tunisie qui iront défendre les couleurs africaines, du 13 au 29 août prochains, au tournoi de football des Jeux olympiques d’Athènes. Chaque sélection a arraché sa place à l’issue de la sixième et dernière journée de qualifications, ce week-end, au cours de quatre rencontres qui étaient presque autant de finales de poules. La déception est énorme du côté des Lions Indomptables, tenants du titre, et des Super Eagles, vainqueurs de la compétition en 1996. Les deux géants africains, pourtant leaders de leurs groupes avant cette ultime journée, ont été éliminés. Les sélections olympiques - des joueurs de moins de 23 ans plus trois joueurs seniors - tunisiennes, marocaines et maliennes viennent ainsi confirmer la bonne forme footbalistique de leur pays, respectivement premier, deuxième et quatrième de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2004.

Trois places, trois finales

La plus belle confirmation est venue du Mali. Après une décennie de bons résultats sur le plan continental , les Aiglons gagnent pour la première fois le droit de participer à un tournoi mondial. Et leur tâche, face aux Lionceaux camerounais, n’était pas des plus aisée. La Fédération camerounaise de football avait en effet battu le rappel pour assurer la qualification des siens. Samuel Eto’o, Modeste Mbami, Eric Djemba et Idriss Kameni ont ainsi été convoqués pour la rencontre. Premier avec deux points d’avance sur le Mali, il ne fallait au Cameroun qu’un match nul pour se qualifier. Mais rien n’y fit. Face à leur public au stade Modibo Keita de Bamako, les Maliens ont défendu avec succès un but qu’ils ont inscrit dès la septième minute.

Même résultat à Radès, près de Tunis, où les Nigérians, premiers de la poule avec un point d’avance sur la Tunisie, ont échoué dans la revanche de la demi-finale de la Can 2004 (les Tunisiens l’avaient emporté aux tirs aux buts). Devant 40 000 spectateurs, les Aiglons de Carthage, meilleurs défenseurs du tournoi, ont maîtrisé les assauts de la meilleure attaque du groupe A. Mieux, ils ont inscrit deux buts sans en encaisser un seul. Ils se qualifient ainsi pour la cinquième fois de leur histoire au tournoi final des JO.

Les choses étaient encore plus serrées dans le groupe D, où le Ghana et la Zambie étaient a égalité de points, mais où un nul suffisait à ces derniers pour se qualifier. La Fédération zambienne de football a bien tenté de déstabiliser les Blacks Meteors, en réclamant le remplacement de l’arbitre togolais, trop frontalier de leur adversaire à leur goût, mais sans succès. Le Ghana remporte difficilement la partie, sur le score de deux buts à zéro, et se qualifie pour la sixième fois de son histoire aux JO. En 1992, les jeunes Ghanéens avaient rapporté la première médaille africaine du tournoi. Elle était alors en bronze.

Le Maroc miraculé

Au contraire des autres groupes, où le leadership se jouait entre deux équipes, trois sélections pouvaient prétendre à la première place dans le groupe C : l’Angola (10 pts), l’Ethiopie (9) et le Maroc (8). Alors que les stars tunisiennes, maliennes ou encore camerounaises... sont venues prêter main forte à leurs sélections, les professionnels marocains ont pour la plupart été retenus par leurs clubs. De fait, les supporters marocains, malgré la gratuité des places, n’ont pas répondu présent à l’appel de la Fédération royale marocaine de football. Mais la chance, elle, était au rendez-vous. Les Lionceaux de l’Atlas ne doivent qu’à eux-mêmes leur courageuse victoire de deux buts à un sur l’Angola. Mais nul n’avait imaginé que dans le même temps, la solide sélection éthiopienne serait défaite sur le même score par l’Ouganda, dernier du groupe avec un point. Et qu’elle permettrait ainsi aux Lionceaux de participer aux JO pour la septième fois de leur histoire. Souhaitons-leur de pouvoir réunir, pour le tournoi final, quelques uns des joueurs qui ont ravi le public de la Can 2004.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Ghana

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche