Golfe arabo-persique - Sénégal
Aspire : transfert de mineurs africains, naturalisations… Les révélations de Football Leaks
D’après des documents Football Leaks révélés ce lundi, l’académie qatarie Aspire s’est prêtée à des transferts de joueurs africains âgés de moins de 18 ans. Une pratique interdite…

Ce lundi, Mediapart et ses confrères européens ont révélé de nouveaux documents Football Leaks. Dans ceux-ci, il est fait état des craintes de la FIFA concernant l’académie qatarie Aspire, installée à Doha et à Saly au Sénégal et qui a recruté de nombreux jeunes africains via son programme Aspire Football Dreams (AFD). Selon cette source, Aspire aurait transféré des joueurs avant leur majorité vers ses clubs satellites en Europe comme le KAS Eupen (D1 belge), le LASK Linz (D1 autrichienne) et le Cultura y Deportiva Leonesa (D3 espagnole). Or, la FIFA interdit tout transfert de mineurs sauf cas bien particuliers…

On apprend que ces académies visaient aussi à naturaliser les meilleurs jeunes africains pour qu’ils portent les couleurs du Qatar au Mondial 2022, organisé au pays. Ancien secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, déclarait à ce sujet en 2013 : "Il s’agit d’une perversion du système et cela ne doit pas se produire. Ils détectent des talents, les entraînent et les éduquent, ce qui est bien, mais ils s’assurent aussi que les meilleurs obtiennent la nationalité qatarie afin de construire une solide équipe nationale." Face aux soupçons grandissants et au durcissement des règles de la FIFA en matière de changement de nationalité, le programme AFD a été mis en sommeil en 2016.

Moussa Wagué, l’arbre qui cache la forêt ?

De son côté, Eupen met en avant la réussite de jeunes joueurs passés dans ses rangs, comme le Sénégalais Moussa Wagué, en vue durant le Mondial 2018 et désormais pensionnaire de la réserve du FC Barcelone. "La conformité à tous les règlements de la FIFA est de la plus grande importance pour [le] club", a affirmé la formation belge. Un discours qui contraste avec les propos du directeur financier de Eupen, Thomas Herbert, cité par Football Leaks : "Parfois, ils viennent en Belgique quelques semaines avant leur 18e anniversaire mais, en raison des coûteuses obligations que représente l’enregistrement des mineurs, ils ne sont enregistrés que quand ils ont atteint 18 ans."

La FIFA a classé l’affaire en affirmant qu’elle n’a "aucune preuve que Aspire viole les règles, soit impliqué dans le recrutement illégal de mineurs" et l’instance assure n’avoir trouvé "aucun document irrégulier concernant des joueurs transférés au KAS Eupen". De son côté, Football Leaks estime qu’une quarantaine d’Africains venants d’Aspire sont passés par Eupen depuis 2012. "Les débuts des joueurs dans le club belge sont rudes, mais au moins ils gagnent leur vie, payés 77 000 € par an, le salaire minimum légal pour un footballeur en Belgique. Cela se gâte par la suite et leur éducation scolaire laisse souvent à désirer", ajoute le média qui mentionne de nombreux cas de "rêve brisé" avec des joueurs qui ont atterri dans d’obscurs clubs en Arménie, en Macédoine, en Nouvelle-Zélande ou qui se retrouvent tout simplement au chômage aujourd’hui…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Golfe arabo-persique

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche