Sénégal
Ballon d’Or : les Africains, le coup de gueule d’Habib Beye
Suite aux résultats du Ballon d’Or 2018, l’ancien international sénégalais Habib Beye a poussé un coup de gueule. Indigné par la 22e place de Sadio Mané et la 6e de Mohamed Salah, le consultant estime que les Africains continuent de souffrir d’un déficit de reconnaissance.

Les joueurs africains continuent-ils de faire les frais d’un manque de reconnaissance à l’échelle internationale ? Cette vaste problématique a été relancée par le consultant Habib Beye à la suite des résultats du Ballon d’Or 2018, remporté par le Croate Luka Modric. Sur le plateau du Late Football Club de Canal+, l’ancien international sénégalais s’est indigné que Mohamed Salah, 6e, soit devancé par un Lionel Messi moins régulier cette année, et que Sadio Mané ne se classe que 22e.

"Je ne suis jamais dans la victimisation. Lorsque je regarde ce classement, on se rend compte que ce qui se passe de la 5e à la 30e place n’a pas réellement d’intérêt et de valeur. Sadio Mané, qui a quand même été assez éblouissant avec Liverpool l’année dernière, je l’aurais mis devant un joueur comme Sergio Agüero et Kevin De Bruyne. Il a mis 10 buts en Ligue des champions (9 en réalité, ndlr), il a marqué en finale, il a été extraordinaire. Ça a été le 2e meilleur joueur de Liverpool derrière Mohamed Salah", a d’abord taclé Beye, avant de se pencher sur le cas de l’Egyptien.

"S’ils s’appelaient Salahinho ou Manéinho..."

"Quand je vois Salah par exemple et que je le compare à Lionel Messi. Intrinsèquement, c’est le meilleur joueur du monde mais Salah a marqué 32 buts l’an dernier en Premier League, il finit meilleur buteur, il met 10 buts en Ligue des champions. Il a été exceptionnel et il est à la 6e place", a déploré l’ancien joueur de l’OM. "Si demain, ils s’appelaient Salahinho ou Manéinho… Il y a souvent eu un manque de reconnaissance. Rappelez-vous de Samuel Eto’o et Didier Drogba. Puisqu’ils ne brillent pas avec leur sélection, peut-être qu’ils manquent d’aura au niveau international. (…) Je pense que ce classement du Ballon d’Or ne veut plus rien dire."

- L’avis d’Afrik-Foot : Difficile en effet de comprendre pourquoi des joueurs comme Agüero, Firmino voire Benzema ont terminé devant Mané. La 6e place de Salah ne constitue en revanche pas un scandale et le Pharaon devance par exemple un joueur comme Raphaël Varane, 7e, qui faisait partie des favoris. Cela dit, sur le long terme, on peut comprendre le coup de gueule de Beye et l’année passée par exemple, l’absence de Salah parmi les 30 nommés posait un vrai problème…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Sénégal

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche