Madagascar - Politique
CAF : Ahmad Ahmad met fin au règne Hayatou
Président omnipotent de la CAF depuis près de tente ans, Issa Hayatou a été battu ce jeudi par Ahmad Ahmad lors de l’élection pour la présidence de l’instance. Agé de 57 ans, le président de la Fédération malgache a bénéficié de 34 voix contre 20 en faveur du Camerounais.

Révolution à la CAF ! Réunie ce jeudi à Addis-Abeba, l’assemblée générale de l’instance dirigeante du football africain a élu comme président Ahmad Ahmad ! Plébiscité avec 34 voix contre 20, le Malgache réalise la surprise et succède au controversé Camerounais Issa Hayatou, en poste depuis 1988 et qui briguait un 8e mandat.

Président de la Fédération malgache, mais également sénateur et anciennement ministre, Ahmad Ahmad, 57 ans, a bénéficié d’une dynamique favorable avec le soutien des 14 fédérations de la Cosafa (Conseil des fédérations d’Afrique australe). Après avoir modelé les statuts avec habileté pour écarter notamment Jacques Anouma en 2013, aboli l’âge limite pour la présidence, ou encore repoussé la mise en place du nombre maximum de trois mandats autorisés, Hayatou, 70 ans, commençait à être beaucoup plus contesté.

L’heure du changement avait sonné

Signe qui ne trompe pas, l’ex-président par intérim de la FIFA a cette fois été battu par vote à bulletin secret, alors qu’il avait régulièrement été élu par acclamation lors des derniers mandats ! Visé par la justice égyptienne dans l’affaire d’abus de pouvoir suspecté lors de l’attribution des droits TV, le dirigeant était affaibli malgré un bilan économique en pleine expansion. Ses soutiens haut placés (au Nigeria, le gouvernement a ordonné à la Fédération de football de voter pour lui !) n’auront pas suffi et le président de la FIFA, Gianni Infantino, semblait d’ailleurs officieusement favorable au changement.

Charge désormais à Ahmad, chantre de la "transparence", de se montrer à la hauteur des espoirs suscités par cette alternance tant attendue… Le dirigeant compte notamment instaurer à nouveau un âge limite pour son poste. A la différence d’Hayatou, il se montre également ouvert à une CAN à 24 et pas forcément en hiver. Mais son chantier prioritaire concernera évidemment la nouvelle répartition des places pour l’Afrique à la Coupe du monde à 48 à partir de 2026, alors que le continent table sur dix représentants.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Madagascar




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche