Belgique - Cameroun - Vidéos
Cameroun : Broos déballe tout et menace !
Excédé par l’amateurisme régnant au sein de la Fédération camerounaise, le sélectionneur Hugo Broos a effectué plusieurs révélations invraisemblables à l’issue du match amical perdu contre la Guinée (1-2) mardi. Le technicien belge n’est pas sûr de poursuivre son mandat à la tête des Lions Indomptables qu’il a conduits sur le toit de l’Afrique le 5 février.

L’idylle entre le Cameroun et Hugo Broos serait-elle en train de toucher à sa fin ? Près de deux mois après le sacre à la CAN 2017, le sélectionneur des Lions Indomptables ne sait plus quoi penser de son avenir. "Avec les joueurs, on a fait de belles choses. Mais franchement, je me demande si je dois continuer avec le Cameroun ?", a lancé le technicien belge en conférence de presse mardi à la suite de la défaite en amical contre la Guinée (1-2). D’éternels problèmes d’organisation alimentent ses doutes.

"Je suis plus qu’outré : avant le match les joueurs n’ont pas mangé. Vers onze heures, je leur ai demandé de descendre au restaurant pour déjeuner. Ils y sont allés. Mais le personnel de l’hôtel leur a bloqués l’entrée affirmant que depuis le séjour de l’équipe, les factures n’ont pas été payées. Et moi la question que je pose c’est : où est passé l’argent ? Il faut que l’on arrête avec l’amateurisme", a fustigé l’ancien coach de la JS Kabylie, avant d’en remettre une couche.

"Des gens qui sont là dans leur fauteuil et ne foutent rien"

"Pendant le stage à Nantes (en mai 2016), on a passé 2 jours sans équipements. Parce qu’il n’y avait pas d’argent pour transporter les équipements. Avant cela, le médecin avait dû acheter des médicaments et bandages avec son propre argent, parce que tout était resté à Yaoundé pour les mêmes raisons. Le médecin a utilisé son argent et jusqu’à présent il n’a pas encore été remboursé", a déploré le technicien de 64 ans qui accuserait 7 mois de salaires impayés d’après Jeune Afrique.

La Fédération (Fecafoot) a assuré que tout était en règle à ce niveau, mais au vu de l’état d’agacement de Broos, il est permis d’en douter. "Ce sont des gens qui sont là dans leur fauteuil, ils ne foutent rien. Ça, on ne peut pas l’accepter", a asséné le Belge. D’après L’Equipe, Broos avait déjà mis un coup de pression au moment des festivités du sacre à la CAN, lorsque son nom avait circulé du côté de l’Afrique du Sud. Le ministère avait alors consenti à lui verser ses premiers mois de salaire, lui qui est en poste depuis février 2016. Mais si ce nouvel ultimatum n’est pas suivi d’effet, la piste menant aux Bafana Bafana pourrait rapidement resurgir…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Belgique




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche