Belgique - Cameroun
Cameroun : le retour du "olé olé", Eto’o répond à Broos !
Accusé par le désormais ex-sélectionneur du Cameroun, Hugo Broos, de provoquer le chaos en sélection, l’attaquant Samuel Eto’o a profité de la victoire 3-1 des Lions Indomptables dimanche au Koweït pour ironiser sur les propos du technicien belge.

En renouant avec des joueurs comme Carlos Kameni, André Onana et Allan Nyom, plus appelés depuis des mois voire des années pour certains, par l’entremise de Samuel Eto’o, la Fédération camerounaise (Fecafoot) a joué la carte de l’unité avec les bannis et "auto-exclus". Une mauvaise stratégie à en croire le désormais ex-sélectionneur des Lions Indomptables, Hugo Broos.

"Sans ces soi-disant titulaires, tout le monde se donnait à fond et nous avons gagné la CAN. Maintenant qu’ils sont de retour, ce sera de nouveau olé olé", a assuré le directeur sportif du KV Ostende auprès du magazine Sport/Foot Magazine. "Je peux vous dire avec certitude que ce n’est pas le coach qui a décidé de les rappeler, sa sélection a été corrigée. Samuel Eto’o a à nouveau énormément d’influence et ses petits copains sont de retour en équipe nationale". La victoire 3-1 en amical dimanche face au Koweït ayant pour l’instant donné tort à Broos, Eto’o a pris un malin plaisir à lui répondre.

"Bravo Les Lions ! Heureusement que vous n’avez pas été olé olé. Merci mes petits copains", a savouré l’attaquant de Konyaspor sur le réseau social Instagram dimanche soir ! Meilleur buteur de l’histoire des Lions Indomptables (56 buts), Eto’o a parfois été décrié pour les pleins pouvoirs qu’il possédait en sélection notamment en ce qui concerne la composition des listes, d’autres l’accusant aussi d’avoir fractionné le vestiaire en différents clans. Rien de tel pour l’instant mais il faudra évidemment plus d’un rassemblement pour donner raison à un protagoniste plutôt qu’à un autre.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Belgique

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche