Après le Ghana, l’Egypte a fait savoir à la CAF qu’elle est prête à dépanner elle aussi pour accueillir la CAN 2019 au pied levé.


Contrairement à ce que répète le président de la CAF, Ahmad, le Libérien Musa Bility, membre du comité exécutif de l’instance, assure que rien n’a été décidé concernant le retrait de la CAN 2021 à la Côte...


Le Sénégal, vice-champion en titre, et le Niger, pays-hôte, n’ont pas été épargnés lors du tirage au sort de la CAN des moins de 20 ans effectué ce jeudi à Niamey. La compétition aura lieu du 2 au 17...


Après avoir annoncé que le Maroc ne va pas candidater pour organiser la CAN 2019, le ministre de la Jeunesse et des Sports marocain, Rachid Talbi Alami, a expliqué cette décision sur les ondes de...


Favori pour accueillir la CAN 2019 à la place du Cameroun, le Maroc a annoncé ce mercredi qu’il ne présentera pas sa candidature. Alors que les prétendants se font rares, l’espoir pour la CAF pourrait...


Après lui avoir retiré l’organisation de la CAN 2019, la CAF a fait preuve de beaucoup d’indulgence à l’égard du Cameroun, qui échappe à la disqualification tout en récupérant l’édition 2021. Le président...


Présent ce lundi devant la presse, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad, a confirmé que le Cameroun va récupérer l’organisation de la CAN 2021 à la place de la Côte...


Ce jeudi, la Confédération africaine de football (CAF) a officiellement lancé son appel à candidatures pour rechercher un nouveau pays-hôte qui sera chargé de remplacer le Cameroun et d’organiser la...


D’après le 2e vice-président de la CAF, Constant Omari, le président du Cameroun, Paul Biya, était au courant depuis le mois d’octobre que son pays ne pourrait pas accueillir la CAN 2019, mais le chef...


Mardi, la CAF a annoncé qu’elle souhaite retirer l’organisation de la CAN 2021 à la Côte d’Ivoire pour l’attribuer au Cameroun, en demandant aux Eléphants de patienter deux ans de plus. Très remontée, la...


voir + d'infos

 

CAN 2019-Ahmad : "décalons toutes les CAN !"

Mondial 2018 : le Sénégal entre fatalisme et écœurement


 
en bref



recherche