Côte d’Ivoire - Ghana - Guinée équatoriale - International - Pan Afrique
CAN 2015 : Côte d’Ivoire-Ghana, derby final
Côte d’Ivoire et Ghana vont conclure une 30e édition de la Coupe d’Afrique des nations à l’occasion de la finale qui va se dérouler ce dimanche à Bata. Un choc entre deux pays qui ont une frontière commune, entre deux formations montées en puissance, qui va avoir des allures de revanche de la finale de 1992.

Qui aurait misé sur une telle affiche ? Au moment du coup d’envoi de la CAN 2015, peu donnaient cher de la peau des Ivoiriens et des Ghanéens, mondialistes désenchantés, sur le déclin, qualifiés dans la douleur pour cette édition de la compétition continentale. Pourtant, ce dimanche soir à Bata, ce sont bien Eléphants et Black Stars qui vont se livrer un ultime duel pour tenter d’aller décrocher le titre de champion d’Afrique. Résultat d’une montée en régime au fil des matches pour les deux sélections.

Pourtant, après respectivement un nul face à la Guinée (1-1) et une défaite devant le Sénégal (2-1), la CAN avait mal débuté pour la Côte d’Ivoire et le Ghana. Puis, il y a eu le déclic, ces petites choses qui tournent en votre faveur, comme un but à la 93e minute de Gyan contre l’Algérie, ou une première victoire ivoirienne devant le Cameroun, pour vraiment lancer la machine.

Hervé Renard : "Notre heure est venue"

"Contre le Cameroun, on a réussi à se sublimer, à montrer une force collective très importante" faisait remarquer Hervé Renard lors de son point presse, pour expliquer la prise de conscience de ses hommes. "Peut-être que cette équipe a moins de qualités que sa devancière, mais dans le foot les qualités esthétiques c’est bien beau mais le plus important c’est de remporter des trophées. Notre heure est venue."

Mais pour remporter le trophée et succéder au Nigeria, la tâche s’annonce délicate pour les finalistes malheureux des éditions 2006 et 2012. Et pour cause, il faudra venir à bout du voisin ghanéen. Une finale à l’odeur de derby, mais aussi et surtout de remake de celle de 1992 avec une interminable séance de tirs au but qui a fini par sourire aux Ivoiriens. Dernier sacre en date pour des Eléphants à la recherche d’une nouvelle couronne, en vain. Et c’est sans doute l’année où on l’attendait le moins que la Séléphanto pourrait déjouer les pronostics.

André Ayew : "On espère que cette finale sera la bonne"

Encore faudra t-il venir à bout de la bande à Asamoah Gyan. Toujours placé mais jamais gagnant depuis un dernier titre en 1982, le Ghana qui reste sur deux 4e places lors des deux dernières éditions, entend bien aller bout cette fois pour soulever le 5e trophée de son histoire. Finaliste pour la dernière fois en 2006, l’équipe d’Avram Grant se sent plus forte que jamais.

"On manquait d’expérience", a fait remarqué André Ayew, le vice-capitaine. "Cette fois, on a plus d’expérience, on espère que cette finale sera la bonne. Les gens ont oublié la finale en Angola. On va faire notre boulot et tout donner. J’espère que les dieux du football seront de notre côté." Même son de cloche pour le sélectionneur, qui vit une sacrée première sur un banc de touche en Afrique. "Demain (dimanche, ndlr), c’est un nouveau défi, le dernier défi du tournoi. Ce groupe a montré qu’il sait se battre et jouer au foot, on peut être fiers de ce groupe." Reste à savoir qui les dieux du football vont-ils couronner champions d’Afrique.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche