Cap Vert - Niger - Zambie - Insolite
CAN 2015- Groupe F : 3 bonnes raisons de suivre le Cap-Vert et la Zambie
Disons le clairement, sur le papier, le groupe F, composé de la Zambie, du Cap-Vert, du Niger et du Mozambique n’est pas le plus glamour des éliminatoires de la CAN 2015. Aucun mondialiste, aucun grand pays du football africain (même si rappelons-le la Zambie a remporté la CAN 2012). Pourtant, suivre les duels entre Chipolopolos, Requins Bleus et autres Mambas ne sera pas inintéressant pour trois raisons au moins.

- Trois sélections étaient là en 2013

Le groupe F possède une particularité. Il abrite trois sélections (Zambie, Cap Vert et Niger) qui ont participé à la dernière édition de la CAN. Les Requins Bleus avaient même atteint les quarts de finale. Dans ces éliminatoires, seul le groupe B où le Mali, l’Algérie et l’Ethiopie sont à la lutte, peut se targuer de compter autant de représentants de la CAN 2013. Sportivement, il sera également intéressant de voir à quoi ressemble la Zambie, enfin confié à un technicien local, Honour Janza, après le passage remarqué d’Hervé Renard et celui, plus succin, de son adjoint Patrice Beaumelle.

- Pour voir Platini jouer sur un terrain

Ce samedi, il se pourrait bien qu’on voit Platini sur un terrain. Evidemment pas Michel, le président de l’UEFA et ancienne gloire de la Juve, mais Luís Carlos Almada Soares, son homonyme cap-verdien. Fan de l’ancien Bleu, le milieu de terrain évolue aux côtés des Babanco, Carlitos, Kuca, Nivaldo et autres Varela. Autant de noms qui fleurent bon le football samba et les équipes sans licence de PES ! Et puis il faut reconnaitre que le surnom de la sélection cap-verdienne, les Requins Bleus, dégage quelque chose de magique. On regrette juste que Nando Neves et son imposante chevelure ne soient plus là. Il a pris sa retraite à l’issue de la CAN 2013.

- Le Niger va finir sans sélectionneur

Les éliminatoires donnent toujours l’occasion à quelques sélections de se ridiculiser. Cette année, on miserait bien sur le Niger pour enfiler le costume de victime expiatoire. La phase de groupe n’a pas encore commencé que le sélectionneur Gernot Rohr menace déjà de faire ses valises. Il faut dire que l’ancien homme fort du Gabon se plaint de ne plus être payé depuis… onze mois ! Arrivé en fin de contrat le 31 août, il avait accepté de poursuivre sa mission. Sous réserve d’être rémunéré…

"On m’a dit que l’argent avait été débloqué, et que le transfert prendrait quelques jours. J’ai accepté de diriger l’équipe ce mardi contre les Ougandais (en match amical mardi 2 septembre, ndlr), mais s’il n’y a rien de nouveau d’ici samedi, je me réserve donc le droit de ne pas diriger la sélection face au Cap Vert le 6 septembre et au Mozambique le 10", menace le technicien franco-allemand, cité par L’Equipe.fr. A Niamey, dans quelques heures, les Requins Bleus vont-ils défier des Menas sans maître à bord ?

- Le calendrier du groupe F.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.





Cap Vert




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com