Guinée équatoriale - RDC - Vidéos
CAN 2015 : La RDC et Kidiaba finissent bronzés !
La RD Congo a décroché la troisième place de la CAN 2015 face à la Guinée Equatoriale (0-0, 4 tab à 2), samedi à Malabo. En arrêtant un tir au but adverse, Robert Kidiaba a été le héros du match et achève sa carrière internationale sur une belle note.

Il était écrit que ce match pour la troisième place de la CAN 2015 entre la RD Congo et la Guinée Equatoriale serait le sien. Samedi, dans un stade de Malabo aux tribunes éparses après les incidents de jeudi, Robert Kidiaba, brassard de capitaine autour du bras, a refermé de la plus belle des manières une carrière internationale débutée en octobre 2002, en décrochant la troisième place de la CAN face au pays organisateur (0-0, 4 t.a.b. à 2). La deuxième médaille de bronze dans l’histoire de la RD Congo après 1998.

Bien entré dans son match à l’inverse de sa défense, déconcentrée, le dernier rempart du TP Mazembe, 39 ans, a rapidement été mis à contribution et a dû s’employer pour boxer un ballon chaud (5e) avant de réaliser un double arrêt face aux deux vedettes du Nzalang Nacional, Javier Balboa et Emilio Nsue (10e).

Les Léopards ont croqué

Un peu mieux après leur entame de match délicate, les Léopards se sont à leur tour créés des occasions, notamment au cours d’un second acte plus animé, mais ils ont manqué d’efficacité dans le dernier geste. A l’image de Yannick Bolasie, pourtant bien trouvé dans la surface sur une longue transversale (40e) ou encore de Dieumerci Mbokani, entré à la pause et idéalement servi aux six mètres par Cédric Mabwati (53e). Ils se sont aussi heurtés à un Felipe Ovono Ovono qui a fait son match, captant leurs nombreuses tentatives lointaines et qui a repoussé une tête puissante de Chancel Mbemba sur corner (47e).

S’il a tremblé sur les frappes non cadrées du vétéran Juvenal (57e) et de Belima (79e), Kidiaba a surtout passé la majeure partie du match à haranguer sa défense. Puis il a répondu présent sur les dernières occasions adverses, sortant dans les pieds de Nsue (58e) et repoussant deux frappes (87e, coup-franc de Balboa à la 89e) pour s’offrir une séance de tirs au but, occasion rêvée de finir en beauté (il n’y a pas eu de prolongation).

Sortie réussie

Est-ce le salto spectaculaire du gardien congolais avant sa frappe qui a déconcentré Javier Balboa ? Toujours est-il que la star équato-guinéenne a expédié le premier tir au but au-dessus. Avant que Kidiaba ne bloque la tentative de Bosio, permettant aux Léopards de compter deux buts d’avance. Un bon matelas même s’il aurait été plus confortable si le portier avait pu stopper le tir de Doualla qu’il n’a pu qu’effleurer.

Pas de quoi gâcher sa joie quelques secondes plus tard lorsque Cédric Mongongu a inscrit le tir au but du 4-2, celui de la victoire, permettant à Kidiaba de réaliser une dernière fois sa célèbre danse du "Kidiabuké" en sélection, imité par tous ses coéquipiers, avant de tirer sa révérence avec les Léopards. Le tout sous les yeux des Equato-guinéens qui, malgré la défaite, ont cette fois perdu dans le fair-play et décrochent la meilleure performance de leur histoire.


La dernière danse de Robert Kidiaba - RD Congo... par afrikfoot

- Les compositions de départ :

RD Congo : Kidiaba (C) – Mpeko, Mongongu, Zakuani, Kasusula –Mbemba, Makiadi (Mabidi, 72e)– Kage (Mbokani, 46e), Mabwati, Bolasie – Bokila (Kabananga, 74e).

Guinée Equatoriale : Ovono - Randy, Rui, Evuy, Sipo - Edjogo Owono (C), Esono Zarandona (Doualla, 46e) – Kike Boula (Maye, 46e), Balboa, Belima (Bosio, 85e) - Nsue.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Guinée équatoriale




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche