Guinée équatoriale - International - Pan Afrique - RDC
CAN 2015 : RDC-Guinée Equatoriale, petite finale à enjeux
Battues en demi-finales de la CAN 2015, la Guinée Equatoriale et la RD Congo vont s’affronter ce samedi soir à Malabo pour le compte du match pour la 3e place. Une rencontre qui revêt un enjeu sportif avec cette place sur le podium à aller chercher, mais aussi sécuritaire, après les violents débordements lors du match entre le pays hôte et le Ghana.

Le Nzalang Nacional retrouve le terrain. Tout juste 48 heures après son élimination en demi-finale, l’équipe d’Esteban Becker retourne à Malabo pour en découdre avec la RD Congo en vue de décrocher la 3e place de cette 30e édition de la Coupe d’Afrique des nations, ce qui serait une première historique pour ce pays qui n’en est qu’à se 2e participation dans la compétition.

Sauf qu’à l’heure d’affronter les Congolais, tous les esprits ont encore en mémoire les événements survenus jeudi soir dans cette même enceinte. Leur équipe dominée par le Ghana, de nombreux fans équato-guinéens ont sombré dans la violence, s’en prenant aux Black Stars et à leurs supporters. Bilan : 36 blessés dont 14 ont dû être transférés vers des hôpitaux. Mais surtout, une simple amende de la part de la CAF, et un match à huis clos avec sursis.

Autant dire que cette affiche, l’avant-dernière du tournoi, va faire figure de véritable test pour une nation qui va devoir se racheter une conduite aux yeux de la planète football. Star de la sélection locale, Javier Balboa a déjà demandé "pardon pour ce qui s’est passé", au nom de ses coéquipiers. "Ce n’est pas un comportement adéquat. Je comprends l’attitude du public, mais je ne la justifie pas. Je n’excuserai jamais les comportements violents", a précisé le milieu de terrain d’Estoril.

Zakuani : "J’aime le football, mais je préfère vivre"

Suffisant pour calmer fans ? Seul l’avenir le dira, au cours d’une rencontre qui sera placé sous haute surveillance avec des mesures de sécurité renforcées à l’entrée du stade. Pas de quoi rassurer Gabriel Zakuani, pas vraiment rassuré. Depuis son compte Twitter, le défenseur congolais y est allé de son petit message bien senti à l’attention du public adverse. "Si vous jetez ça aux joueurs, la Guinée Equatoriale, je vous laisse la 3e place. J’aime le football, mais je préfère vivre", a-t-il posté, en reprenant les photos des projectiles lancés jeudi par une partie des pseudo-supporters équato-guinéens.

Florent Ibenge, le sélectionneur des Léopards a de son côté indiqué n’avoir "aucune crainte" au sujet de la sécurité pour la rencontre. "On pense football uniquement, on pense juste à gagner le match", assure-t-il. "On sait qu’il y a des incidents dans le football mais les incidents représentent une petite part par rapport au nombre de matches disputés dans le monde entier. On va venir pour montrer une belle image du football et gagner notre match. On n’a pas peur." Il serait bien de ne pas une nouvelle fois gâcher la fête...


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Guinée équatoriale




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com