Egypte - Maroc - Vidéos
CAN 2017 : cruel pour le Maroc…
Comme la RD Congo et le Sénégal avant lui, le Maroc a manqué de réalisme en seconde période et il s’est fait punir in extremis par l’Egypte (0-1) ce dimanche en quart de finale de la CAN 2017. Le but tardif de Kahraba envoie les Pharaons en demi-finale où ils affronteront le Burkina Faso.

Malgré une flopée d’occasions en seconde période, le Maroc a payé son manque de réalisme au prix fort en étant surpris sur le fil par l’Egypte (0-1) ce dimanche en quart de finale de la CAN 2017. Comme souvent très opportunistes, les Pharaons renouent avec les demi-finales pour la première fois depuis 2010, date de leur dernière participation à la CAN qu’ils avaient remportée pour la 3e fois consécutive. Ils affronteront le Burkina Faso jeudi, tandis que les Lions de l’Atlas auront du mal à digérer cette élimination. Surtout qu’il s’agit de leur première défaite face à cet adversaire depuis 1986...

Dans les premières minutes, les hommes d’Hervé Renard parvenaient bien à mettre la pression dans le camp égyptien, mais en manque d’imagination, ils ne se procuraient pas de véritable occasion. A l’affût du moindre contre, les Pharaons étaient à deux doigts d’en profiter sur un centre d’El Mohamady qui surprenait la défense marocaine grâce à un rebond. Trouvé au second poteau, Trezeguet butait toutefois sur Munir qui fermait bien l’angle.


Egypte vs Maroc (1-0) - CAN 2017 par afrikfoot

Les hommes d’Hector Cuper jouaient ensuite plus haut et les Marocains avaient du mal à respirer. La proportion de l’arbitre Mr Otogo-Castane à siffler des fautes au moindre contact débouchait sur un jeu très haché. Les Lions de l’Atlas avaient enfin une occasion par Saiss, mais sa tête échouait sur l’arrière de la barre d’El Hadary après un cafouillage dans la surface et un bon centre de Da Costa. Déjà privés d’El Neny avant le match, les Egyptiens perdaient ensuite Mohsen, touché à la cuisse, juste avant la pause. Les petits ponts d’El Mohamady puis Dirar éclairaient un peu cette première période fermée et marquée par beaucoup de déchet, l’état de la pelouse du stade de Port-Gentil n’arrangeant évidemment rien...

Le Maroc a trop vendangé...

Les Marocains se montraient plus remuants au retour des vestiaires. Et pourtant, l’Egypte avait une grosse opportunité sur un contre éclair mené par Salah. Mais la demi-volée de l’ailier de l’AS Roma se heurtait à la main ferme de Munir. Les Lions répliquaient par un centre de Dirar non repris par Bouhaddouz, trop court, puis écarté du bout des doigts par El Hadary. Il y avait le feu sur le but du vétéran égyptien mais celui-ci était encore sauvé par sa barre sur la frappe soudaine de Boussoufa. A bout portant, Bouhaddouz commettait ensuite un énorme raté en échouant à reprendre un centre de Fajr. Quelques minutes plus tard, après un superbe centre de Dirar, Hegazy déviait la tête décroisée de l’attaquant juste à côté du but…

Comme souvent dans pareil cas, le Maroc frôlait la correctionnelle, mais pour la 3e fois du match, Munir se montrait décisif en effectuant un arrêt-réflexe pour détourner la reprise de Salah à bout portant après un coup-franc travaillé d’El Said. Alors qu’on pensait se diriger vers la prolongation, l’entrant Kahraba profitait de la passivité d’El Kaddouri et Benatia sur un corner pour ouvrir le score dans les derniers instants (1-0, 87e). Fajr croyait bien égaliser mais son coup-franc terminait dans le petit filet. Terrible… En dépit des nombreux forfaits, le Maroc n’aura néanmoins pas à rougir de son parcours.

- Les onze de départ :

Egypte : El Hadary (c) - El Mohamady, Hegazy, Gabr, Hafez – A. Fathi, Hamed - Salah, El-Said, Trezeguet – Mohsen

Maroc : Munir - Benatia (c), Da Costa, Saïss - Dirar, El Ahmadi, Boussoufa, Mendyl – En Nesyri, Bouhaddouz, Fajr


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Egypte




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com