Côte d’Ivoire - Sierra Leone
CAN 2017 : La Côte d’Ivoire face à son destin
Sacrée championne d’Afrique en 2015, la Côte d’Ivoire jouera son billet pour l’édition 2017 contre la Sierra Leone samedi (18h GMT) à Bouaké à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires. Les Eléphants abordent ce rendez-vous couperet forts de leurs ambitions mais aussi avec quelques absences de taille.

Le champion d’Afrique va devoir lutter jusqu’au bout ! Vainqueur de la CAN 2015, la Côte d’Ivoire va jouer sa qualification pour l’édition 2017 ce samedi (18h GMT) face à la Sierra Leone à Bouaké à l’occasion de la 6e journée des éliminatoires de la compétition. La donne est simple pour les Eléphants : un match nul et le billet pour le Gabon sera en poche. Mais eu égard à son rang, la Selefanto aspire forcément à davantage.

"Il faudra débloquer ce match, tout en restant équilibré pour ne pas s’exposer aux contres. L’objectif c’est la qualification et la victoire", a clamé le sélectionneur Michel Dussuyer devant la presse. Mais entre les non-convocations de Seydou Doumbia, avec qui le climat est tendu, Wilfried Bony et Yaya Touré, toujours en retrait de la sélection, et les forfaits de Serge Aurier, Lamine Koné et probablement de Cheick Doukouré, les Ivoiriens présenteront un visage largement amoindri.

Kalou veut jouer

Heureusement que Salomon Kalou, bien qu’endeuillé, compte prendre part à cette "finale". "Jouer pour moi est aussi une sorte de thérapie pour réussir à reprendre du plaisir. (…) Le fait de venir défendre mon pays, c’est quelque chose qui me tient à cœur", a assuré le buteur du Hertha Berlin au site Sport-Ivoire. Et il ne sera pas le seul à faire preuve de motivation au moment d’affronter un adversaire qui a posé des problèmes lors des trois matchs qui ont opposé les deux sélections depuis deux ans (dont le 0-0 il y a un an à l’aller).

"Les Sierra-Léonais jouent bien au football. Ils viendront avec la ferme volonté de créer l’événement devant le tenant du titre. Nous devons donc faire très attention. Mais nous allons nous battre pour obtenir la qualification et procurer du bonheur à la population de Bouaké et à tous les sportifs ivoiriens. Pas question pour nous de perdre la face à domicile", a prévenu l’attaquant Giovanni Sio. Inconcevable en effet d’imaginer les Eléphants ne pas être en mesure de défendre leur titre en janvier prochain ! Les poulains de Dussuyer savent ce qu’il leur reste à faire pour éviter de connaître pareille douche froide.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche