Cameroun - Maroc
CAN 2019 : Ahmad et le Maroc rassurent le Cameroun
Alors que des doutes subsistent sur la capacité du Cameroun à organiser la CAN 2019 en temps et en heure, la CAF a envoyé un message d’apaisement ce mardi, tandis que le Maroc a proposé son soutien tout en démentant formellement vouloir se substituer au pays hôte.

L’étau se desserre autour du Cameroun. Plus d’un mois après une visite d’inspection dont les conclusions n’ont pas fuité, le pays organisateur de la CAN 2019 a vu le président de la CAF, Ahmad, lui envoyer un message positif. Après avoir à plusieurs reprises mis la pression en raison de supposés retards dans les travaux, le dirigeant a cette fois rassuré le pays des Lions Indomptables à l’occasion du symposium sur le football féminin en Afrique qui se tient actuellement à Marrakech au Maroc.

"Je ne reviens pas sur la CAN ! On y va ! Nous vivons dans un monde de rumeurs. Je rappelle l’engagement du Maroc qui est disposé à aider le Cameroun si nécessaire pour réaliser la CAN 2019 avec 24 équipes et au Cameroun. Et aujourd’hui, on est toujours en train de dire que le Maroc veut retirer la CAN du Cameroun, c’’est insensé !", s’est insurgé le Malgache. Afin de mettre les choses au clair et de calmer les esprits, le président de la Fédération marocaine (FRMF), Fouzi Lekjaa, et son homologue camerounais Dieudonné Happi ont ensuite organisé une conférence de presse.

"On a tenu à parler pour mettre fin à des rumeurs qui ont circulé sur la place publique. Je vous réitère la position de la Fédération royale marocaine de football et du Royaume du Maroc : le Royaume du Maroc est à côté de nos amis camerounais, la Fédération est à la disposition de la Fédération camerounaise pour faire de la CAN 2019 au Cameroun une fête de football africain. Finies toutes les rumeurs ! On est tous ensemble au service du football africain", a insisté Lekjaa. Happi a quant à lui remercié son collègue pour cette "belle leçon de la solidarité".


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Cameroun

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche