Côte d’Ivoire - Egypte - Nigeria - Zambie
CAN 2019 : CIV, Egypte, Nigeria… il y a déjà eu de la casse !
Disputée ce week-end, la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2019 a été marquée par les défaites à domicile enregistrées par la Côte d’Ivoire, le Nigeria et la Zambie. Vice-championne d’Afrique, l’Egypte est également tombée en Tunisie (1-0) au terme d’une prestation extrêmement pauvre…

L’Egypte (2006, 2008, 2010), la Zambie (2012), le Nigeria (2013), la Côte d’Ivoire (2015) : ce week-end, la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2019 a été impitoyable avec quatre des cinq derniers vainqueurs de la compétition, qui ont tous mordu la poussière ! La seule exception étant le Cameroun, tenant du titre et qualifié d’office pour la prochaine édition en tant que pays-hôte mais qui a tout de même fait le boulot face au Maroc (1-0).

Si la défaite de l’Egypte, battue 1-0 en Tunisie, n’a rien d’infamante, surtout que les Aigles de Carthage ont affiché un visage séduisant, c’est davantage la manière qui interpelle. Si performant en début d’année au Gabon, le jeu minimaliste des Pharaons, vice-champions d’Afrique, s’est cette fois révélé totalement inefficace, ne parvenant pas à inquiéter les Tunisiens. Pour le sélectionneur Hector Cuper, qui avait déclaré avant le match, "tant qu’on gagnera, je ne changerai pas ma stratégie", une remise en cause s’impose peut-être…

Autre technicien qui a de sérieuses questions à se poser : Marc Wilmots, qui vit des débuts catastrophiques à la tête de la Côte d’Ivoire avec une déculottée en amical face aux Pays-Bas (5-0) puis la défaite à domicile contre la Guinée (3-2). Les nombreuses absences (Koné, Dié, Zaha, Kodjia, Kalou, Gervinho) ont évidemment pesé dans la balance, sans compter qu’avec plus de réalisme le résultat aurait pu être différent, mais on est tout de même en droit d’attendre beaucoup plus des Eléphants, tant dans le jeu que dans les résultats. Menée deux fois au score, la Guinée a su puiser au plus profond de ses ressources pour renverser son adversaire. Tout ce qui a manqué aux Ivoiriens, qui n’ont jamais sonné la révolte en fin de partie…

Mais plus encore que la Selefanto, le Nigeria est tombé de haut ce week-end en sombrant 2-0 à domicile contre l’Afrique du Sud. De retour au premier plan ces derniers mois sous la houlette de Gernot Rohr, les Super Eagles semblaient pourtant s’imposer comme l’une des sélections les plus performantes du continent. Mais les coéquipiers de Wilfred Ndidi, aussi percutant que maladroit, n’ont pas su concrétiser leur mainmise sur le match au cours d’une première période dominée de la tête et des épaules et ils ont complètement perdu pied après la pause face à des Bafana Bafana qui ne pouvaient rêver meilleur départ pour le retour sur le banc de Stuart Baxter.

Scénario un peu identique pour la Zambie, certes rentrée dans le rang depuis belle lurette, qui a beaucoup vendangé avant de plier à la 90e à domicile face au modeste Mozambique (0-1). En perdant pour la plupart face à l’adversaire désigné comme leur principal rival dans le groupe, toutes ces sélections se sont en tout cas déjà fortement compliqué la tâche en vue d’une qualification puisque seule la 1ère place de chaque groupe est directement qualificative…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche