Congo
CAN 2019 : finalement, le Congo ne sera pas candidat
Suite au retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, le 2e vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), Constant Omari, a révélé vendredi que le Congo-Brazzaville a postulé pour accueillir la compétition. Sauf que le ministre des Sports et de l’éducation physique congolais, Hugues Ngouélondélé, a démenti cette information.

"Il y en a un qui a déjà écrit, le Congo-Brazzaville." Vendredi, au micro de RFI, le 2e vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), Constant Omari, a effectué une révélation qui en a surpris plus d’un en indiquant que le pays des Diables Rouges a candidaté pour remplacer le Cameroun en tant que pays-hôte de la CAN 2019. Mais les supporters congolais n’auront pas rêvé plus de 24 heures. En effet, dès le lendemain, le ministre des Sports et de l’éducation physique congolais, Hugues Ngouélondélé, a tenu un discours radicalement différent.

"Nous sommes à six mois de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations et il ne sera pas possible pour nous de l’organiser avec honneur et dignité. C’est plutôt le contraire, le Congo-Brazzaville ne sera pas candidat. Cela ne sera pas possible", a assuré l’homme politique au micro de RFI. "Un jour peut-être nous serons candidats. Mais pour le moment ce n’est pas au programme de notre gouvernement. (…) Nous n’allons pas nous lancer dans une telle aventure pour que la fête ne soit pas belle et déshonorer notre pays. Le Congo n’est pas prêt".

Visiblement, les autorités congolaises ne sont pas toutes sur la même longueur d’ondes mais le message du gouvernement est très clair… Et il n’y a là rien de très surprenant puisque beaucoup d’observateurs doutaient que le Congo dispose des infrastructures nécessaires pour accueillir une CAN à 24, avec notamment 6 stades aux normes internationales. "La crise est mondiale et nous avons d’autres priorités que d’organiser la CAN pour le moment", a ajouté Ngouélondélé. Rappelons que le pays d’Afrique centrale reste surveillé de près par le FMI, et qu’il avait par exemple dû renoncer à organiser l’Afrobasket l’année passée.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Congo

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche