Maroc - Tanzanie - Vidéos
CM 2014 : le Maroc garde espoir
En battant la Tanzanie, samedi soir au stade de Marrakech (2-1) lors de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, le Maroc s’offre le droit d’y croire encore. Percutants en première période, les Lions de l’Atlas ont montré un visage moins séduisant lors du second acte.

Les Taifas Stars n’ont pas dû reconnaître l’équipe qu’ils avaient battue à l’aller (3-1). Et pour cause : côté marocain, seulement cinq titulaires de la déroute de Dar es Salam ont été alignés d’entrée par Rachid Taoussi. Coutumier des revirements, le sélectionneur marocain, qui avait privilégié le recours aux locaux en mars, n’a cette fois fait confiance qu’à un seul joueur de la Botola dès le coup d’envoi : le gardien et capitaine, Nadir Lamyaghri (WAC Casablanca).

Les Tanzaniens ont également dû être surpris dans le jeu, bousculés par des Marocains pourtant apathiques au cours de leurs dernières sorties. De toute façon, les Lions de l’Atlas savaient pertinemment ce qu’il leur restait à faire pour ne pas définitivement tirer une croix sur leur rêve de Mondial brésilien : gagner. Dans cette optique, ils ont mis la pression d’entrée sur les Taifas Stars. Dès la 5e minute, sur un centre au cordeau de Yassine Jebbour, qui fêtait sa première sélection, tout comme Alharbi El Jadeyaoui, entré en fin de match, Abderazak Hamdallah plaçait une belle tête, que Juma Kaseja repoussait sur sa barre.

Le poison Hamdallah

Dans tous les bons coups (frappe à côté après avoir mis deux défenseur dans le vent 9e ; action litigieuse dans la surface où il est peut-être poussé, 16e), Hamdallah finissait par obtenir un penalty à la 35e, sanctionnant la domination marocaine du début de match. L’attaquant de 22 ans provoquait par la même occasion l’expulsion du Tanzanien Aggrey Morris, coupable de l’avoir accroché dans la surface de réparation. Il transformait ensuite la sentence en frappant au-dessus de Juma Kaseja qui avait plongé du bon côté (39e).

Réduits à dix, les Taifa Stars, qui avaient jusqu’alors tenu bon en défense, éprouvaient davantage de difficultés à contenir les assauts des Lions de l’Atlas, malgré de belles opportunités lors de contres rondement menés (notamment sur une frappe d’Ulimwengu qui oblige Lamyaghri à se coucher, 24e). Au retour des vestiaires, les coéquipiers d’Abdelaziz Barrada, finalement titularisé, doublaient la mise. Lancé en profondeur, Youssef El Arabi effaçait Kaseja avant de marquer dans le but vide (50e).

Deux visages contrastés

Mais les Marocains ne pouvaient pas maintenir une telle intensité durant 90 minutes. Paradoxalement, cette deuxième réalisation initia une fin de match lors de laquelle les hommes de Rachid Taoussi se sont montrés moins à leur avantage, bien qu’ils jouent en supériorité numérique. Les Taifa Stars ne se sont pas fait prier pour en profiter, réduisant la marque lors d’un temps faible de la partie. Sur une frappe lourde d’Amri Kiemba depuis l’extérieur de la surface de réparation (60e), les visiteurs indiquaient aux Lions qu’ils allaient souffrir jusqu’au bout. Malgré quelques petites occasions de part et d’autres (notamment un contre de Mbana Samata, 71e), le score n’évolua plus.

Globalement, les Marocains ont donc fini par sortir de leur léthargie et ont joué en équipe (pendant une heure du moins). De bon augure pour la suite. Toujours troisièmes, ils décrochent leur première victoire dans ces éliminatoires. Mais avec un leader ivoirien qui pointe déjà à cinq points, ce semblant de réveil n’est-il pas trop tardif à deux journées du terme des éliminatoires ?

Les compositions des deux équipes :

Maroc  : Lamyaghri – Jebbour (Noussair, 31e), El Adoua, Kantari, Bergdich - Hermach, Obbadi, Chafni, Barrada (Kaddioui, 62e) - El Arabi, Hamdallah (El Jadeyaoui, 74e).

Tanzanie  : Kaseja - Nyoni, Morris, Yondani, Kapombe - Abubakar, Domayo, Kiemba, Samatta – Ngassa (Haroub, 44e), Ulimwengu (Mcha, 44e, Bocco, 82e).


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Maroc




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche