Gambie - Maroc
CM 2014 : le Maroc retient son souffle
Ne pas briser le mince espoir de qualification qui existe encore. Tel sera l’objectif du Maroc ce samedi. Opposés à la Gambie lors de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, les Lions de l’Atlas devront remplir leur part du contrat et l’emporter. Mais leur destin se jouera surtout le lendemain, lors de Tanzanie-Côte d’Ivoire.

Il est des victoires qui sont célébrées avec retenue. Celle du Maroc face à la Tanzanie (2-1), samedi dernier, entre incontestablement dans cette catégorie. Sur le plan comptable, d’abord, puisque les hommes de Rachid Taoussi, toujours troisièmes du groupe C des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, restent en très mauvaise position.

Même s’ils conservent un mince espoir de qualification, les Lions de l’Atlas n’ont plus leur destin en main. Et ce week-end pourrait bien s’avérer fatal. Les Marocains, à un point de la Tanzanie et cinq de la Côte d’Ivoire, recevront la Gambie, samedi, et devront gagner, sans se poser plus de questions. Tout autre résultat briserait immédiatement leurs espoirs de voir le Brésil l’an prochain.

Mais c’est surtout dimanche que leur avenir se jouera, à des milliers de kilomètres du stade de Marrakech. La Tanzanie accueillera la Côte d’Ivoire à Dar Es Salam. Une victoire des Eléphants et les Lions seront automatiquement éliminés. Un nul laisserait de l’espoir aux Marocains mais les obligeraient à gagner en Côte d’Ivoire en septembre et à remonter un goal average largement à l’avantage des hommes de Sabri Lamouchi (+8 contre -1). Une victoire de la Tanzanie et le groupe serait relancé, mais les Lions de l’Atlas devraient tout de même s’imposer en Côte d’Ivoire tout en espérant une contre-performance des Taifas Stars contre la Gambie. Compliqué.

Se méfier des Scorpions

Pour se rassurer, les protégés de Rachid Taoussi trouveront de légers motifs de satisfaction dans le contenu de leur match de samedi dernier. Et encore... S’il y a eu une amélioration indéniable, le Maroc n’a pas pour autant dégagé une solidité à toute épreuve. Après le second but de Youssef El-Arabi, les Lions se sont endormis et auraient pu concéder le nul.

A l’heure de recevoir la Gambie, les coéquipiers d’Aberazzak Hamdallah, très bon samedi dernier, devront se rappeler de leur première heure de jeu contre la Tanzanie, menée tambours battants. Ils devront surtout éviter de prendre les visiteurs de haut. Malgré la lourde défaite concédée à la maison, les Scorpions sont loin d’avoir été ridicules contre la Côte d’Ivoire (0-3), se créant plusieurs occasions nettes.

Belhanda de retour

Si la victoire de samedi dernier a été accueillie avec autant de retenue par le stade de Marrakech, c’est en raison d’une grève, engagée par des supporters las des contre-performances successives enregistrées par leurs favoris. "L’ambiance ? Morte. Mais bon, on le mérite", avait glissé Adil Hermach après la rencontre.

Les hommes de Rachid Taoussi espèrent que le succès contre la Tanzanie aura fait son effet et que le public sera présent en masse ce samedi. En conférence de presse, Rachid Taoussi a appelé à la mobilisation générale. "L’équipe nationale a besoin du soutien du public pour marquer le maximum de buts, afin de rester en course pour une qualification. L’heure est à la solidarité", a plaidé le technicien marocain.

Les Lions de l’Atlas pourront compter sur le retour de Younès Belhanda, indisponible contre les Taifa Stars. Ils devront toutefois se passer des services d’Adil Hermach (mollet) et Yassine Jebbour (cheville).

Taoussi déjà tourné vers la CAN 2015 ?

Des absences d’autant plus dommageables que le défenseur de Nancy a effectué des de débuts internationaux réussis, tout comme Alharbi El Jadeyaoui (Angers). Malgré la mauvaise passe actuelle, le talent du jeune effectif marocain (23 ans de moyenne d’âge) laisse augurer des jours meilleurs. C’est peut-être là l’unique motif d’optimisme pour les Lions.

"Je continuerai à travailler sur le moyen et le long terme pour asseoir les bases d’une équipe forte pour les prochaines échéances, tout en sachant que les résultats nécessitent patience et continuité dans le travail", a expliqué Rachid Taoussi, avant de sous-entendre qu’il visait le sacre lors de la CAN 2015, qui aura lieu à la maison. Après la promesse -très compromise- d’une qualification pour la Coupe du monde 2014, le royaume espère qu’il ne s’agira pas, cette fois, de paroles en l’air !


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Gambie




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche