Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire : capitaine, Aurier répond à ses détracteurs
Alors que son rôle de capitaine avec la sélection ivoirienne fait polémique, Serge Aurier a tenu à répondre à ses détracteurs, dont son ancien coéquipier Ousmane Viera Diarrassouba avec qui il a mis les choses au clair.

Capitaine de la sélection ivoirienne depuis plusieurs mois, Serge Aurier voit son statut contesté par certains observateurs, comme son ancien coéquipier Ousmane Viera Diarrassouba, qui estime que le latéral droit n’a pas une attitude suffisamment exemplaire pour porter le brassard. Le sociétaire de Tottenham a répondu aux critiques dans l’émission DDF diffusée dimanche sur la RTI.

"Au moment où Diarrassouba Viera parle, je ne suis pas capitaine ! Je ne suis qu’intérimaire parce que ceux qui devaient le porter n’étaient pas là. Cela m’a surpris venant de Viera. C’est quelqu’un face à qui je n’ai jamais haussé le ton, envers qui je n’ai jamais manqué de respect", a d’abord clarifié l’ancien Parisien, qui a révélé avoir eu une explication avec Viera : "J’aurais pu appeler Viera. Mais c’est plutôt lui qui m’a appelé pour me dire que ce n’était pas ce qu’il voulait exprimer en réalité."

Aurier ne voulait pas du brassard

"Ce qu’on me reproche c’est d’être un peu trop fougueux, et souvent trop nerveux sur le terrain. (…) S’il y a vraiment des personnes qui dans le groupe contestaient mon statut de capitaine, je ne le serais pas. (…) Le plus important ce n’est pas le brassard ni qui le porte, c’est plutôt l’harmonie du groupe qui se bat pour atteindre ses objectifs", a ajouté l’Eléphant, avant de terminer par une petite révélation.

"Quand Marc Wilmots est arrivé et qu’il a voulu me donner le brassard, j’ai refusé dans un premier temps. Mais sur insistance du coach j’ai fini par accepter", a confié Aurier entre-temps conforté dans ce rôle par le nouveau sélectionneur Ibrahim Kamara.

- L’interview d’Aurier en vidéo :


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche