Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire : Cheik Tioté, le dernier adieu gâché
Au terme d’une journée d’hommages, l’ancien international ivoirien Cheik Tioté a été inhumé dimanche à Abidjan. En raison du comportement trop insistant de certains supporters, ses coéquipiers n’ont toutefois pas pu porter son cercueil jusqu’au bout, comme cela était prévu…

Après avoir déjà été honoré en Chine et au moment du rapatriement de son corps en Côte d’Ivoire, Cheik Tioté a été enterré ce dimanche au cimetière de Williamsville à Abidjan. Le milieu de terrain est décédé le 5 juin dernier à la suite d’un malaise à l’entraînement avec son club du Beijing Entreprises. Dimanche, le vainqueur de la CAN 2015 a reçu les honneurs militaires et de la Fédération ivoirienne (FIF), avant une cérémonie religieuse à la mosquée de la Riviera Golf.

Comme attendu, une foule très nombreuse était rassemblée au cimetière pour ce dernier adieu, quelque peu gâché toutefois par l’attitude de certains supporters qui ont importuné les internationaux présents pour prendre des selfies ou leur réclamer des maillots, rapporte le site Sport-Ivoire.ci. Du coup, les Eléphants ont dû être exfiltrés et ils n’ont pas pu mettre leur ancien coéquipier en terre comme cela était prévu...

On préférera retenir ces mots prononcés au pupitre par Copa Barry, gardien de la Selefanto en finale lors du sacre en 2015 : "c’est une grosse perte pour le football ivoirien et africain. Nous perdons un être cher parce que sur le terrain, c’était un guerrier. Au nom des footballeurs présents, je souhaite les condoléances à la famille, à ses proches. Merci Tioté... Merci."


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche