Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire : Drogba-Yaya Touré, brouille autour du capitanat
A quelques heures du coup d’envoi du match contre la Grèce lors de la 3e et dernière journée du groupe C de la Coupe du monde 2014, les deux stars de la sélection ivoirienne ont eu quelques mots au sujet du brassard de capitaine.

Une nouvelle fois, la Côte d’Ivoire a été rattrapée par ses vieux démons. Si les Eléphants ont été éliminés dès la phase de groupes de la Coupe du monde 2014, mardi soir par la Grèce, alors qu’il avaient l’occasion de se hisser en 8es de finale pour la première fois de leur histoire, la préparation du match a été émaillée par une brouille entre Didier Drogba et Yaya Touré.

D’après nos informations, l’ancien attaquant de Chelsea et le milieu de terrain de Manchester City ont eu une vive explication au sujet du capitanat. Titularisé par Sabri Lamouchi, Drogba a signifié à Yaya Touré que c’est lui qui porterait le brassard pour cette rencontre, à l’inverse des premiers matchs. Propos que le Citizen a trouvé déplacés au moment où il est encore en période de deuil après le décès de son petit frère Ibrahim.

"Je n’avais pas la tête au brassard, je viens de perdre mon frère" a notamment confié Yaya joint et qui a confirmé cette explication de texte entre les deux hommes. Des propos qui viennent faire écho à ceux de nos confrères de imatin.net, qui annonçaient la veille du match : "Drogba exige la restitution de son brassard et une clarification de la part de l’entraîneur sur les raisons pour lesquelles il est remplaçant alors que Yaya Touré, qui sort de blessure, débute tous les matchs et est capitaine."

Un échange qui n’a pas échappé à certains membres de l’équipe et qui a eu le don de jeter un froid dans le vestiaire avant une rencontre décisive dans l’optique de la qualification. Le groupe ainsi fragilisé, il était difficile de rester soudé pour aller chercher cette qualification.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.





Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com