Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire : Gervinho, Bamba la Guinée… Ibrahim Kamara dit tout
A une semaine du match capital face à la Guinée, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Ibrahim Kamara, a fait le point sur l’état de santé des Eléphants, les non-convocations de cadres comme Gervinho et la situation du Lillois Jonathan Bamba.

Dimanche prochain, la Côte d’Ivoire se rend en Guinée pour un match capital entre les deux premières équipes du groupe H des éliminatoires de la CAN 2019. En prévision de ce choc, le sélectionneur des Eléphants, Ibrahim Kamara, a dévoilé sa liste de joueurs convoqués jeudi. Et ceux qui espéraient un retour des cadres comme Gervinho, revenu de blessure et auteur d’un début de saison intéressant avec Parme, Yaya Touré (Olympiakos), ou encore Salomon Kalou, en forme avec le Hertha Berlin, en ont eu pour leurs frais car aucun d’eux ne figuraient dans la liste. Des choix assumés par Kamara.

"Nous sommes contraints de choisir 23 joueurs en tenant compte de l’équilibre. Dans ce souci d’équilibre nous ne devons pas prendre des joueurs qui ne joueront pas ou qui sont obligés de rester dans les gradins. J’estime qu’il existe un certain nombre de joueurs qui ne viennent pas en sélection pour rester sur le banc, mais pour apporter quelque chose au groupe", a souligné le technicien ce dimanche sur le site de la CAF. "Il faut tenir compte de la concurrence. Il y a des joueurs à qui nous avons fait confiance et qui le rendent très bien jusqu’à présent. Pour que des joueurs entrent, il faut qu’il y en ait qui sortent. Mais si personne ne sort qu’est-ce qu’on fait ? Toutefois cela n’enlève rien au mérite de ces joueurs. Je les suis tous. Gervinho a bien débuté la saison, malheureusement il s’est blessé. Il revient progressivement. Il faut le laisser arriver à son meilleur niveau. C’est un joueur qui compte pour nous et pour toute la Côte d’Ivoire."

"Nous sommes une équipe convalescente"

En revanche, Kamara ne s’est pas spécialement montré optimiste au sujet de l’ailier de Lille, Jonathan Bamba, actuellement international Espoirs français et qui privilégie les Bleus. "Jonathan Bamba est Français et je ne vois pas comment pourrait-on convoquer un joueur français en équipe de Côte d’Ivoire s’il ne manifeste pas l’envie d’avoir la nationalité sportive. Cela fait quatre mois que je suis à la tête de la sélection. Peut-être que la fédération a déjà contacté le joueur. Mais moi je n’en sais rien. Cela n’exclut pas que le jour où le joueur manifesterait l’envie de porter le maillot de la Côte d’Ivoire, j’aille le rencontrer et échanger avec lui", a nuancé le sélectionneur.

Malgré les résultats encourageants enregistrés depuis sa nomination (victoires 2-1 contre le Rwanda et 4-0 contre la Centrafrique puis match nul 0-0 face aux Fauves), Kamara refuse de s’emballer, conscient que les progrès des Eléphants restent fragiles avant de se frotter à une Guinée qui monte en puissance. "Nous sommes une équipe convalescente. Et dans cet état-là, on peut se laisser aller en croyant qu’on est guéri alors que le mal est plus profond que ce qu’on pense. Mais c’est sûr qu’on n’ira pas en Guinée, les pieds chancelants. C’est un match important pour la Guinée et pour nous. Nous irons jouer crânement nos chances", a promis le technicien. "Nous sommes conscients que la Guinée est une grande équipe. Elle nous a battus à Bouaké en juin 2017. Ce qui suppose que l’équipe a progressé. Individuellement et collectivement elle est devenue plus forte. Ce match ne sera pas une partie de plaisir." C’est un véritable test qui s’annonce pour les Eléphants.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche