Côte d’Ivoire - Qatar
Côte d’Ivoire : son prêt au Qatar, la CAN 2019… Bony dit tout
Critiqué suite à son prêt à Al Arabi (Qatar) où il espère se relancer après sa longue indisponibilité, l’attaquant ivoirien Wilfried Bony est loin d’avoir fait une croix sur la CAN 2019.

Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou en février 2018, l’international ivoirien Wilfried Bony a opté pour un changement radical cet hiver. En manque de temps de jeu avec Swansea en D2 anglaise (7 apparitions, 1 but) depuis son retour à la compétition en novembre, l’attaquant de 30 ans a été prêté pour 6 mois au club d’Al Arabi au Qatar. Critiqué pour ce choix que certains assimilent à une pré-retraite, l’Eléphant a répondu à ses détracteurs.

"Je ne pense pas à la retraite. Pas encore", a assuré le natif de Bingerville dans un entretien accordé au site Sport-Ivoire.ci. "J’avais besoin de continuer à enchaîner les matchs pour oublier ma longue durée d’indisponibilité. L’opportunité du Qatar s’est présentée et j’y suis pour retrouver du plaisir. Je ne suis pas transféré au Qatar, c’est un prêt jusqu’à la fin de la saison. Le prêt s’est fait le plus simplement du monde. Mais je demeure toujours un joueur de Swansea. Puisque mon contrat dure jusqu’au mois de juin prochain. A partir de là, je serai un joueur libre."

Bony a vu le sélectionneur

Après avoir expliqué que les rumeurs liant son nom à l’OM et à Galatasaray relevaient du pur fantasme, Bony a affiché ses ambitions en vue de la CAN 2019. Plus sélectionné depuis la précédente édition, le buteur rêve d’un retour. "Je n’ai pas tiré un trait sur la sélection nationale. Après, si je ne suis plus appelé, c’est parce que je ne joue plus, à cause de la blessure", a expliqué l’Ivoirien.

"J’espère participer à la CAN 2019 en Egypte. J’ai échangé avec le sélectionneur (Ibrahim Kamara) qui est passé me voir en Angleterre. Je me mets dans les conditions pour être physiquement prêt. D’ici la CAN, j’aurai participé à 10 matchs. A moi de me montrer à la hauteur. Après le reste ne dépendra pas de moi." A priori, une place reste à prendre comme doublure de Jonathan Kodjia, mais pour s’en emparer, Bony va devoir faire preuve d’une redoutable efficacité.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche