Ghana - Nigeria - Politique
FIFA : comment le Nigeria et le Ghana ont échappé à la suspension
Menacés de suspension par la FIFA qui leur a adressé un ultimatum, le Nigeria et le Ghana se sont mis en règle dans les temps afin d’échapper à toute sanction. Le président Amaju Pinnick a retrouvé ses fonctions au Nigeria, tandis qu’un comité de normalisation va être mis en place au Ghana.

La semaine dernière, la FIFA durcissait le ton en menaçant le Nigeria et le Ghana de suspension pour cause d’ingérence gouvernementale dans les affaires des fédérations locales. Alors que la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2019 se profile le mois prochain, les deux pays ont décidé de répondre favorablement à cet ultimatum en refusant de prendre le moindre risque.

Lundi, juste avant l’expiration de l’ultimatum qui terminait à midi, le gouvernement nigérian a ainsi indiqué qu’il reconnaît Amaju Pinnick comme président légitime de la NFF. En fonction depuis l’automne 2014, le dirigeant avait récemment été destitué sur décision de la Cour Suprême après le recours d’un candidat malheureux qu’il avait battu lors des élections (Chris Giwa). Avec le retour au pouvoir de Pinnick, la FIFA s’est dite satisfaite.

La FIFA rassure le Nigeria

"La suspension de la NFF ne prendra pas effet", a indiqué l’instance dirigeante du ballon rond dans un communiqué. "La FIFA a reçu la confirmation que la direction légitime de la NFF sous la direction du président Amaju Melvin Pinnick et du secrétaire général Mohammed Sanusi a repris le contrôle effectif de la NFF et de ses bureaux." Désormais, tout devrait donc rentrer dans l’ordre jusqu’aux prochaines élections, prévues dès le 20 septembre.

Quelques jours plus tôt, le Ghana avait lui aussi clarifié sa situation puisque le gouvernement a renoncé à dissoudre la Fédération ghanéenne de football, contrairement à la première décision qu’il avait prise à la suite du scandale de corruption qui a abouti à la démission du président de l’instance, Kwesi Nyantakyi. Sommées par la FIFA de revenir sur leur décision d’ici au 27 août, les autorités locales ont négocié avec l’instance zurichoise et les deux parties ont convenu d’un accord jeudi dernier avec la mise en place à venir d’un comité de normalisation. Le gouvernement du Ghana a ensuite confirmé qu’il "va prendre des mesures pour mettre un terme au processus de dissolution de la Fédération." Un véritable soulagement pour les deux pays d’Afrique de l’Ouest.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Ghana

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche