Afrique du Sud - International - Maroc - Corruption - Trafic
Fifagate : Le Mondial 2010 arraché des mains du Maroc ?
D’après le Sunday Times, les dés étaient pipés d’avance en 2004 lors du vote d’attribution du Mondial 2010. En s’appuyant sur un enregistrement d’Ismail Bahmjee, alors membre du comité exécutif de la FIFA, l’hebdomadaire britannique affirme que le scrutin a été truqué et que le Maroc avait recueilli plus de voix que l’Afrique du Sud.

Si cela se confirme, ce n’est plus de la corruption, mais du vol organisé. Ce week-end, de nouvelles révélations ont eu lieu dans le scandale de corruption qui entoure l’attribution du Mondial 2010 à l’Afrique du Sud. Chuck Blazer, la taupe du FBI, avait déjà déclenché une tempête en révélant que le pays aurait versé 10 millions de dollars à Jack Warner pour acheter les voix de certains représentants du comité exécutif de la FIFA.

Le Sunday Times va plus loin et affirme que le vote, effectué en 2004, a tout simplement été manipulé. L’hebdomadaire britannique s’appuie sur un enregistrement d’Ismail Bahmjee, alors membre du comité exécutif de la FIFA, remontant à 2009. D’après lui, le Maroc avait obtenu plus de voix que l’Afrique du Sud. "J’en ai parlé avec tout le monde, nous sommes tous collègues vous savez… Nous avons vu, qu’en réalité, le Maroc avait gagné de deux voix", assure le dirigeant botswanais. Au final, d’après les résultats officiels, l’Afrique du Sud l’a pourtant emporté de 14 voix contre 10 pour le Maroc.

Le Maroc calme le jeu

"Nous avons entendu cette information, mais on n’avait aucun moyen de la vérifier. On avait demandé à assister au dépouillement des votes, mais le protocole l’interdisait, puisque seuls les notaires suisses assistaient au dépouillement et communiquaient par la suite le résultat du vote au président de la FIFA", se souvient Saïd Blekhayat, membre du comité d’organisation marocain du Mondial 2010, interrogé par Le Matin.

"Avec le recul, on se souvient que Blatter était ravi de faire gagner l’Afrique du Sud, mais on ne peut refaire l’histoire", tempère Saad Kettani, président du comité d’organisation de la candidature marocaine, "ça ne sert à rien de revenir sur le passé". Le Sunday Times indique qu’il a transmis l’enregistrement à la FIFA en 2010 pour qu’elle réalise une enquête interne.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Afrique du Sud

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche