Gabon
Gabon : le sélectionneur José Antonio Camacho écarté
Comme pressenti, José Antonio Camacho n’est plus le sélectionneur du Gabon. Incapable de redresser la barre avec les Panthères, l’Espagnol a été écarté à deux mois du terme de son contrat.

Entre José Antonio Camacho et le Gabon, c’est terminé ! Sur la sellette depuis des mois, le sélectionneur des Panthères a officiellement été mis de côté ce mercredi. Aux dernières nouvelles, il ne s’agit pas d’un licenciement et le technicien espagnol ira jusqu’au bout de son contrat, qui se termine dans deux mois. En revanche, Camacho perd dès à présent son poste de sélectionneur et c’est un autre technicien qui prendra place sur le banc du Gabon le mois prochain pour la double confrontation face au Soudan du Sud, déjà capitale, à l’occasion des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2019. C’est en substance ce qu’a déclaré le ministre des Sports gabonais, Alain-Claude Bilie-By-Nze ce mercredi.

"J’ai convoqué la Fegafoot (fédération gabonaise de football) ce matin pour signifier que nous n’acceptons pas les contre-performances de l’équipe nationale", a fait savoir le dirigeant. "J’ai demandé qu’on propose une solution intermédiaire pour qu’il ne s’occupe plus de l’équipe pour les prochains matchs car M. Camacho est sous contrat jusqu’au mois de novembre. J’ai demandé qu’on lui signifie que cela ne sera pas reconduit. Il y a des problèmes, nous devons les régler, et si l’entraîneur fait partie des problèmes, il faut (le) régler."

Un bilan chaotique

Nommé en novembre 2016 auréolé d’un CV prestigieux (Real Madrid, Benfica, etc.), l’homme de 63 ans avait survécu au fiasco de la CAN 2017 à domicile avec une cuisante élimination au premier tour. Mais ses absences répétées faisaient de plus en plus parler au pays tandis que les résultats sont restés moribonds (2 victoires, 8 nuls et 7 défaites en 17 matchs) sans plan de jeu clair.

Après deux journées, les Panthères sont seulement 3es de leur groupe de qualification à la CAN 2019 derrière le Mali et le Burundi et avec un seul point au compteur. La défaite à domicile face à la Zambie (0-1) mardi en amical aura été fatale à Camacho qui s’en va sur un bilan sans appel. Le tout alors que l’Espagnol possédait l’un des salaires les plus confortables du continent... Après deux flops consécutifs avec Jorge Costa et Camacho, les dirigeants gabonais vont cette fois devoir faire le bon choix dans l’urgence sous peine de manquer la prochaine CAN, la première à 24 équipes...


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Gabon

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche