Gabon
Gabon : mise en cause par Aubameyang, la Fédé accuse… le ministère
Accusée par Pierre-Emerick Aubameyang d’avoir nommé son père Pierre Aubame au poste de sélectionneur à la hâte et sans avoir obtenu l’accord de l’intéressé, la Fédération gabonaise (Fegafoot) a reconnu son erreur et mis en cause le ministère des Sports, qui lui aurait mis la pression !

Voilà à nouveau le Gabon en pleine cacophonie ! Mercredi, la Fédération gabonaise (Fegafoot) annonçait la nomination de Daniel Cousin et de Pierre Aubame comme co-sélectionneurs. Sauf que d’après le fils de ce dernier, l’attaquant d’Arsenal, Pierre-Emerick Aubameyang, son père n’a jamais donné son accord pour occuper ces fonctions ! Sur son compte Instagram, la Panthère a donc mis les choses au clair et torpillé sa Fédération vendredi soir.

"Vous annoncez au monde entier, concernant mon père soi-disant coach de l’équipe nationale alors que vous n’avez même pas eu son accord. Le président de la Fédération a appelé mon papa et ne s’est même pas soucié de son état de santé, lui qui est malade en ce moment… Pour se précipiter et donner une conférence de presse alors que mon père lui a indiqué qu’il donnerait sa réponse le lendemain : négative (soit dit en passant)", a lancé l’ancien joueur de Saint-Etienne.

La charge d’Aubameyang

Et le Gunner, déjà en froid avec l’instance, de poursuivre sa charge. "Vous vous demandiez pourquoi j’ai des problèmes avec vous ? Pourquoi je ne voulais plus venir en sélection ? Ceci en est la démonstration encore une fois. Bref le jour où la Fédération ne fera plus preuve d’amateurisme, l’équipe nationale pourra alors peut-être avancer et retrouver des résultats cohérents." La Fegafoot a répondu à cette charge dans la foulée et, surprise, l’instance a admis son erreur, tout en la mettant sur le compte de la pression exercée par le ministère des Sports !

La Fefagoot bégaie...

"Pierre Aubame Eyang se trouvant à Londres pour des raisons de santé, a effectivement manifesté le souhait de donner sa réponse définitive jeudi après-midi au Président de la FEGAFOOT. Dans la foulée, en dépit d’un compte rendu fidèle de cet entretien téléphonique avec Pierre Aubame Eyang, le Ministre de la Jeunesse et des Sports, face à l’urgence, a instruit la FEGAFOOT de rendre officielle la composition du staff technique mercredi soir. N’ayant aucun intérêt à faire un rapport de forces avec sa tutelle, la FEGAFOOT devait, au cours d’un point de presse, s’exécuter, non sans avoir rappelé l’intéressé sans succès", s’est justifié l’instance dans un communiqué publié tard vendredi soir. "La démarche de notre institution a été à la fois guidée par la bonne foi de la tutelle qui avait reçu Daniel Cousin (co-sélectionneur, ndlr) et la volonté habituelle maintes fois exprimée par Pierre Aubame Eyang d’entraîner l’équipe nationale."

"Sous réserve de la réaction officielle de Monsieur Aubame Eyang, la FEGAFOOT, tout en prenant l’opinion nationale à témoin, ne saurait accepter d’assumer cette situation qui aurait pu être évitée au regard de la multitude de compétences locales, disposées à servir la Nation", a conclu l’instance. En résumé, rien ne dit que Pierre Aubame a accepté d’être sélectionneur à l’heure actuelle et sa réponse aurait même été négative d’après son fils. Habituées au ridicule, les autorités sportives gabonaises font très fort cette fois…

Voir cette publication sur Instagram

Fega foot ( @fegafoot ) : Vous vous demandiez pourquoi j’ai des problèmes avec vous ? Pourquoi je ne voulais plus venir en sélection ? Ceci en est la demonstration encore une fois. Vous annoncez au monde entier, concernant mon père soit disant coach de l’équipe nationale alors que vous n’avez même pas eu son accord ! Le président de la fédération a appelé mon papa et ne s’est même pas soucié de son état de santé, lui qui est malade en ce moment... Pour se précipiter et donner une conférence de presse alors que mon père lui as indiqué qu’il donnerait sa réponse le lendemain : négative (soit dit en passant). Sans même lui laisser le choix ni même négocier par exemple pour son staff ou autres... Bref le jour où la fédération ne fera plus preuve d’amateurisme, l’équipe nationale pourra alors peut être avancer et retrouver des résultats cohérents.

Une publication partagée par Aubameyang (@aubameyang97) le


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Gabon

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche