Gabon - Grande-Bretagne
Gabon : Ndong écarté pour l’exemple
Malgré 24 heures de repos supplémentaires qui lui avaient été accordées, Didier Ibrahim Ndong manquait encore à la séance d’entraînement de la sélection du Gabon mercredi sans raison valable bien que le joueur de Sunderland soit présent au pays. Désireuse de remettre de l’ordre, la Fédération vient d’exclure le milieu de terrain du rassemblement à trois jours d’un match capital face au Mali.

La Fédération gabonaise (Fegafoot) a décidé de dire stop ! Après avoir fermé les yeux pendant des années sur les divers manquements commis par ses internationaux (rassemblements séchés, retards conséquents, etc.), l’instance compte bien remettre de l’ordre chez les Panthères. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui aurait conduit la semaine dernière à la "suspension" du sélectionneur Jorge Costa, accusé de manquer d’autorité.

Ce mercredi, l’instance a confirmé qu’elle ne compte plus tolérer aucun écart. Pourtant, mardi, la Fegafoot avait donné l’impression de retomber dans ses travers en exemptant Pierre-Emerick Aubameyang et Didier Ibrahim Ndong de la séance d’entraînement afin qu’ils passent du temps en famille. "Les gars qui arrivent d’Europe avec beaucoup de pression ont envie de faire un tour à la maison, voir leur famille, et moi je pense que ça peut les booster, même si on a un match hyper important samedi. A condition que le staff se mette bien d’accord en fixant un rendez-vous, ça permet aux joueurs de se sentir bien dans la tête avec le staff et tout le monde", plaidait alors Pierre Aubame, le père du buteur, au micro de Gabon24.

Quand Ndong dénonçait les passe-droits

Sauf que Ndong en a visiblement profité pour prendre ses aises et retarder son arrivée. Alors que le milieu de terrain de Sunderland manquait encore à l’appel lors de la séance de mercredi sans raison valable, le ton employé par la Fegafoot a radicalement changé puisqu’elle vient de renvoyer le joueur de 22 ans à la maison ! Une décision très forte alors que les Panthères affrontent le Mali samedi en match éliminatoire du Mondial 2018. "La Fédération Gabonaise de Football par le présent communiqué tient à informer l’opinion nationale et internationale de ce qu’elle a pris la décision de renvoyer M. Didier Ibrahim Ndong du regroupement de l’équipe nationale après que ce dernier ait brillé par une absence notoire alors qu’il est de notoriété publique que le joueur a reçu son titre de transport et se trouve à Libreville depuis le lundi 7 novembre 2016", a expliqué l’instance dans un communiqué.

"Le joueur concerné n’a d’ailleurs pas manqué de publier sur ses pages dans les réseaux sociaux qu’il retrouverait le groupe ce mardi 8 novembre 2016. La FEGAFOOT s’étonne donc que jusqu’à ce mercredi 9 novembre en début d’après-midi le joueur n’ait pas répondu à ses obligations en sélection ni informé la Fédération d’une éventuelle difficulté qui lui serait survenue. Ce alors que tous les autres coéquipiers à ce moment-là étaient déjà rentrés en casernement sans exception", déplore l’instance qui "se réserve enfin le droit de prendre d’autres mesures s’imposant en pareille circonstance".

Ironie du sort : en froid avec la Fédération, l’ancien Lorientais avait déjà été écarté des Panthères pendant plusieurs mois en 2015 après avoir dénoncé certains passe-droits dont bénéficient les binationaux. Cette fois, si l’instance dit vrai, c’est Ndong qui a décidé de prendre ses aises. Un bien mauvais pari à deux mois de la CAN 2017 organisée au pays…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Gabon




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche