Pan Afrique - RDC - Soudan - Vidéos
LDC : Le TP Mazembe met un genou à terre
Chahuté par des Soudanais rapides et joueurs, le TP Mazembe s’est incliné 2-1 contre El Merreikh en demi-finale aller de la Ligue des champions, samedi à Omdurman. Longtemps sauvés par l’inefficacité adverse, les Corbeaux de Lubumbashi ont pourtant décroché l’égalisation, avant de plier à nouveau sur une faute de concentration. Ils devront monter un autre visage pour renverser la vapeur à domicile dimanche prochain.

Le TP Mazembe était prévenu. En déplacement à Omdurman, au Soudan, pour y défier El Merreikh en demi-finale aller de la Ligue des champions, les Corbeaux de Lubumbashi savaient que leur match n’aurait rien d’une partie de plaisir. Et cela s’est vérifié puisqu’ils se sont inclinés 2-1 dans une chaude ambiance, inscrivant tout de même le fameux but à l’extérieur, qui pourrait s’avérer précieux dans une semaine lors de la manche retour.

Ancien entraîneur du TPM, désormais en poste à El Merreikh, Diego Garzitto avait averti son ancien club avant la rencontre, "le trio Bakri Al-Madinah, Didier Lebri et Francis Koffi peut marquer à tout moment". Les trois attaquants n’ont pas fait mentir leur entraîneur, mettant la pression dès les premiers instants. Toujours bien placé mais en cruel manque d’efficacité, Lebri a gâché plusieurs occasions, dont une tête seul face à Robert Kidiaba (12e). Ne ménageant pas ses efforts malgré une blessure récoltée en début de match, l’Ivoirien a vu son coéquipier Bakri pas plus en réussite, louper le cadre (32e).

Profitant de l’inefficacité adverse, les hommes de Patrice Cateron, au jeu bien moins fluide, manquaient toutefois le hold-up en contre. Sauvé par sa barre, Salim n’était pas loin d’encaisser un but gag (9e), puis Roger Assalé ratait sa frappe (31e), avant qu’Amir ne sauve au premier poteau (45e +1). Plus séduisants avec leur jeu en profondeur et leurs combinaisons, les Soudanais restaient toutefois maîtres des débats face à des Congolais nerveux qui multipliaient les petites fautes.

Bakri répond à Ulimwengu

Et juste avant la pause, la sanction n’allait pas tarder à tomber. Sur une frappe soudanaise, Robert Kidiaba repoussait le ballon sur Francis Coffie qui marquait de près (1-0, 43e). Moins offensif après son ouverture du score, El Merreikh concédait quelques occasions aux Corbeaux. Et après un face-à-face perdu par Assalé face à Selim (65e) et un corner de Kalaba pas passé loin de surprendre tout le monde, les Congolais décrochaient l’égalisation par Thomas Ulimwengu (1-1, 77e). Tout juste entré en jeu, l’attaquant tanzanien profitait d’un service d’Assalé pour ajuster Selim d’un plat du pied.

Mais la joie était de courte durée. Déconcentrés après leur but, les hommes de Patrice Carteron allaient donner le bâton pour se faire battre. Servi dans la surface et couvert par un mauvais alignement d’Adama Traoré, Bakri s’en allait battre Kidiaba pour redonner l’avantage aux locaux (2-1, 80e). Malgré les assauts soudanais dans les dernières minutes et un but refusé pour une faute sur un Congolais, le score en restait là. Le TP Mazembe limite donc la casse en vue de la manche retour, qui aura lieu dimanche prochain. Grâce au but inscrit à l’extérieur, les Corbeaux peuvent même garder espoir de retrouver une finale qui les fuit depuis 2010. A condition toutefois de montrer un meilleur visage.

Le onze de départ du TP Mazembe : Kidiaba - Frimpong, Kimwaki, Coulibaly, Kasusula - Diarra, Adjei, Kalaba - Assalé, Samatta, Traoré


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l’autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


RDC




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche