Algérie - Egypte - Vidéos
LDC : tombé à Sétif, Al Ahly rejoint quand même l’Espérance en finale
Plombée par son manque de réalisme, l’ES Sétif a dû se contenter d’une victoire 2-1 contre un Al Ahly peu flamboyant ce mardi en demi-finale retour de la Ligue des champions africaine. Malgré cette défaite, le club égyptien, vainqueur 2-0 à l’aller, rejoint l’Espérance Tunis en finale.

A l’instar d’Espérance Tunis-Primeiro de Agosto (4-2), la seconde demi-finale retour de la Ligue des champions africaine aura tenu toutes ses promesses ce mardi soir et malgré sa défaite sur le terrain de l’ES Sétif (2-1), Al Ahly a sans surprise rejoint les Sang et Or en finale grâce à sa victoire 2-0 à l’aller. L’ESS a bousculé les Egyptiens durant une bonne partie de la rencontre mais il aura trop longtemps manqué le réalisme.

Contraint de refaire son retard, l’Aigle Noir démarrait fort d’entrée en se projetant vers le but adverse. Les premières occasions étaient pourtant en faveur des visiteurs mais Zeghba stoppait Azaro puis Redouani dégageait en catastrophe. Les Algériens avaient laissé passer l’orage et ils prenaient ensuite clairement le contrôle des débats, en mettant en difficulté les Diables Rouges.

L’ES Sétif trouve enfin la mire… trop tard

Sauf que les hommes de Rachid Taoussi manquaient totalement de réalisme, à l’image de ces ratés coup sur coup en pleine surface de Bouguelmouna, qui aura tout manqué ce soir, puis d’Aiboud. Il fallait une sortie exceptionnelle de Zeghba devant Hamoudi pour empêcher les Egyptiens de punir le manque de réalisme des locaux avant la pause. Le second acte reprenait ensuite sur les chapeaux de roues avec Soliman qui tentait un lob dès l’engagement mais Zeghba restait vigilant.

Au fil des minutes, la possession de l’ESS devenait de plus en plus stérile et les visiteurs en profitaient pour donner une leçon d’efficacité en ouvrant le score par Soliman qui déposait Bedrane, trop lent, pour conclure un contre (0-1, 61e). Pour se qualifier, les Algériens devaient désormais marquer 4 buts et la messe semblait dite. Sauf que les locaux n’abdiquaient pas et Mohamed Bakir trouvait enfin la faille pour égaliser en poussant El-Shenawy à la faute sur une frappe puissante (1-1, 67e).

Al Ahly a souffert

A la suite d’une récupération de Djabou, Houssameddine Guecha plaçait même l’ESS en tête et l’espoir renaissait (2-1, 72e). Sauf qu’El-Shenawy s’arrachait ensuite pour détourner la frappe du buteur. L’Aigle Noir poussait mais en vain et le coup de sifflet final retentissait sans les deux buts tant espérés. C’est donc Al Ahly, battu pour la première fois en C1 depuis la nomination de Patrice Carteron, qui affrontera l’Espérance Tunis les 2 et 9 novembre prochains en finale. Club le plus titré de la compétition (8 sacres), le géant cairote disputera sa 12e finale de LdC avec l’objectif d’effacer la déception de la saison passée lorsque le Wydad Casablanca l’avait surpris.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Algérie

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche