Pan Afrique - Sierra Leone
Le groupe D de la CAN 2015 perturbé par le virus Ebola ?
La Fédération de la Sierra Leone (SLFA) a annoncé ce lundi qu’elle suspend tous les matches sur son territoire pour un mois minimum en raison du virus Ebola. La réception de la RD Congo, prévue mi-septembre dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2015, est menacée.

La composition finale des groupes des éliminatoires de la CAN 2015 vient tout juste d’être connue. Mais l’organisation de plusieurs matches commence déjà à poser problème. En cause : le virus Ebola, qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest. Durement touchée, la Sierra Leone a décrété l’état d’urgence sanitaire en fin de semaine dernière par la voix de son président, Ernest Bai Koroma.

Ce lundi, la Fédération sierra-léonaise de football (SLFA) a annoncé la suspension de tous les matches de football sur son territoire pour une période s’étalant de 60 à 90 jours, le temps que l’état d’urgence soit levée, selon la BBC.

Vers un forfait ?

La phase retour du championnat local est impactée et reportée à une date ultérieure. Mais la mesure pourrait surtout avoir une incidence sur les éliminatoires de la CAN 2015 et le groupe D, celui de la Sierra Leone donc, de la RD Congo, du Cameroun et de la Côte d’Ivoire.

Les Leone Stars vont avoir du mal à préparer leur premier match, un déplacement en Côte d’Ivoire (5-6 septembre), dans de bonnes conditions, tandis que la réception de la RD Congo (9-10 septembre) pourrait tout simplement être annulée. Un forfait global des Leone Stars n’est pas à exclure.

La CAF va trancher

Tout va dépendre de l’attitude de la CAF. L’instance panafricaine a indiqué qu’elle discute de la situation avec la Fédération sierra-léonaise et qu’" aucune décision ne sera prise avant un une semaine au moins". La SLFA se veut quant à elle optimiste, espérant que le virus soit contenu d’ici un mois. "Sinon, nous chercherons un terrain neutre" pour les matches du groupe D, déclare un dirigeant à la BBC.

Mais les adversaires de la Sierra Leone accepteront-ils d’affronter la sélection d’un pays où le Ebola est très virulent ? Vendredi, les autorités des Seychelles ont joué la sécurité. En refusant d’accueillir les Leone Stars sur leur sol, elles ont préféré une élimination par forfait plutôt que de courir le risque de propager le Ebola sur l’île…


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.





Sierra Leone




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com