Côte d’Ivoire - Maroc - Vidéos
Le Maroc glace Abidjan et renoue avec le Mondial 20 ans après !
20 ans après sa dernière participation, le Maroc va renouer avec la Coupe du monde en 2018 en Russie. Les Lions de l’Atlas ont validé leur billet en surclassant la Côte d’Ivoire 2-0 ce samedi à Abidjan dans la "finale" du groupe C des éliminatoires.

C’est la douche froide à Abidjan. Contrainte de s’imposer pour se qualifier au Mondial 2018, la Côte d’Ivoire a complètement déchanté samedi lors de la "finale" du groupe C des éliminatoires en sombrant 2-0 face au Maroc, qui valide son billet pour la Russie et renoue avec la Coupe du monde 20 ans après sa dernière participation en 1998 !

Après avoir déjà éliminé les Eléphants lors de la CAN 2017, Hervé Renard joue à nouveau un bien vilain tour à son ancienne sélection qui restait sur trois participations consécutives à la grande fête du ballon rond… Mais entre ses récentes contre-performances (1-2 à domicile face au Gabon, 0-0 au Mali), les multiples joueurs absents, les erreurs de sa défense expérimentale et de son gardien Gbohouo, la Selefanto ne méritait tout simplement pas mieux face à un Maroc supérieur dans tous les compartiments.

Dirar glace le Felicia

Mieux entrés dans le match, les Lions de l’Atlas se signalaient par plusieurs alertes sur le but ivoirien. Peu à peu, les locaux commençaient toutefois à relever la tête, à l’image de cette frappe de Gervinho passée au-dessus et de ce rush de Zaha pas passé loin d’obtenir un penalty. C’est pourtant à ce moment-là que le Maroc prenait les devants grâce à un centre de Dirar, excentré à droite, que personne ne reprenait et qui surprenait Gbohouo (0-1, 25e).

Si le gardien des Eléphants s’arrachait pour détourner le coup-franc de Ziyech, il se signalait par une nouvelle erreur dans la foulée en hésitant à sortir sur un corner de Boussoufa. Mal marqué par Gbamin, le capitaine Mehdi Benatia en profitait pour faire le break au second poteau (0-2, 30e). Les Ivoiriens devaient alors marquer trois fois pour inverser la tendance. Le tout face à une défense qui n’a pas cédé une seule fois en 6 matchs dans ces éliminatoires…

Déjà la fin pour Wilmots ?

En échec face à un bloc adverse compact et bien en place tactiquement, les hommes de Marc Wilmots ne parvenaient pas à sonner la révolte. Au contraire, au retour des vestiaires, après une nouvelle erreur de Gbohouo, il fallait un sauvetage d’Aurier en catastrophe sur sa ligne pour empêcher Boussoufa d’inscrire le but du 3-0 qui aurait définitivement mis fin aux espoirs ivoiriens.

Il fallait attendre l’heure de jeu pour voir la Selefanto mettre vraiment la pression, surtout par l’intermédiaire de Zaha. Aurier avait une occasion. Mais, surpris que le ballon lui revienne, l’ancien Parisien frappait au-dessus. Bien trop tardif face à un adversaire bien en place, le réveil ivoirien ne changeait rien à l’issue de ce match et de ce groupe. C’est bien le Maroc qui ira en Russie, et ce n’est pas volé. Côté ivoirien, Wilmots, qui a tout de l’erreur de casting, peut préparer ses valises. Pour les Kalou, Gervinho et Serey Dié, c’est peut-être aussi la fin d’une ère...

- Le classement final :

- Les compositions de départ :

Côte d’Ivoire : Gbohouo – Aurier, Gbamin, Deli, Kanon - Kessié, Seko Fofana – Gradel, Zaha, Gervinho – Doumbia

Maroc : Munir – Dirar, Benatia, Saiss, Hakimi – El Ahmadi, Boussoufa – Ziyech, Belhanda, Amrabat - Boutaib


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche