Côte d’Ivoire - France - Maroc
Ligue 1 : le point sur Aurier, Seri et Dirar avant la CAN
A l’approche de la CAN 2017 (14 janvier-5 février), retour sur la première partie de saison des Ivoiriens Serge Aurier (PSG) et Jean Michaël Seri (OGC Nice) et du Marocain Nabil Dirar (AS Monaco).

Alors que la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (14 janvier-5 février) approche, nombreux sont les joueurs à être au repos après une première partie de saison faste. Comme lors des éditions précédentes, Sospronostics publiera ses prévisions tout au long de la compétition. En attendant, retour sur le cas des membres du championnat de France, comme Serge Aurier, Jean Michaël Seri et Nabil Dirar. Présents sur le podium de la Ligue 1 à l’issue de la 19ème journée, ces trois cadres vivent un début d’exercice 2016-2017 bien différent.

- L’interrogation Aurier

La Côte d’ivoire n’est pas en manque de jeunes joueurs talentueux. L’exemple de Serge Aurier en est la preuve. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs au poste de latéral droit la saison passée, le défenseur du PSG peine cette saison à confirmer. Entre des performances XXL et plus généralement des trous d’air, l’ancien Toulousain souffle le chaud et le froid. A quelques jours du début de la CAN, les interrogations concernant le réel niveau du joueur sont donc fondées. Moins influent offensivement et défensivement, le Parisien inquiète. Les problèmes extra-sportifs qu’il a connus ne lui ont sans doute pas rendu service mais l’Ivoirien est un battant et ne déçoit que très rarement sous le maillot des Eléphants. Troisième de Ligue 1, le Parisien va devoir élever son niveau avec la sélection. Sous peine de ne pas pouvoir rêver à un deuxième titre consécutif des siens.

- La confirmation Seri

Après un travail de l’ombre impressionnant lors de la saison 2015-2016, auquel viennent s’ajouter trois buts et six passes décisives, Jean Michaël Seri confirme cette saison toutes les attentes placées en lui par la direction niçoise. Champion d’automne grâce à dix-neuf premières journées menées d’une main de maître, l’OGC Nice peut d’ailleurs remercier son jeune milieu de terrain ivoirien. A 25 ans, le joueur formé à l’Africa Sports est en pleine force de l’âge. Il le confirme avec ses huit passes décisives et une deuxième place au classement des meilleurs passeurs européens derrière Kevin De Bruyne, sans compter son importance dans l’entrejeu et sa régularité depuis plusieurs mois. Lors de l’édition 2017 de la CAN, l’un des patrons de l’effectif niçois sera l’un des atouts ivoiriens et ce ne sera pas de trop quand on voit le groupe relevé qui les attend. Une perte pour Nice, une bonne nouvelle pour les Eléphants.

- Dirar, le retour

Absent pendant six semaines après son claquage au mollet lors de la rencontre face à Tottenham en septembre dernier, Nabil Dirar retrouve peu à peu le chemin des terrains avec l’AS Monaco. Cadre de l’équipe de la Principauté depuis la Ligue 2, le Marocain a su gagner la confiance de Leonardo Jardim de par sa qualité de centre et son implication. Pourtant, malgré son absence, les Rouge et Blanc ont tourné à plein régime, avec une deuxième place en championnat et une attaque en pleine réussite. De quoi fragiliser la place du milieu de terrain de 30 ans sur le Rocher ? Aucune chance. Dirar est apprécié sur le terrain mais aussi en dehors. Son leadership fait de lui un véritable pilier.

Présélectionné avec les Lions de l’Atlas malgré son faible temps de jeu et sa longue période d’absence, Nabil Dirar confirme également son importance au sein du collectif d’Hervé Renard, qui ne cesse de progresser depuis l’arrivée de l’entraîneur français. L’ancien coach lillois a notamment pu le rencontrer sur les pelouses de Ligue 1 et le juger à sa juste valeur. Il devrait, à n’en pas douter, compter sur sa présence pour disputer la CAN et pourquoi pas, la remporter pour la troisième fois en quatre éditions.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com