Algérie - France
Lyon-Algérie : promis, Aulas ne refera pas une Fekir avec Aouar
Après avoir favorisé la décision de Nabil Fekir d’opter pour la France plutôt que pour l’Algérie en 2015, le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, a assuré qu’il ne va pas influencer Houssem Aouar, actuellement international Espoirs français mais ciblé par le pays des Fennecs.

"Ça fait un moment que je le suis de manière directe ou indirecte. (…) Bien sûr qu’on va s’asseoir, on va discuter et expliquer les choses. Après on va voir le discours qu’on aura en face. (…) On souhaite qu’un joueur comme Houssem, qui est une valeur ajoutée, soit avec nous." Dans une interview accordée lundi au Buteur, le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, ne cachait pas son intérêt pour le Lyonnais Houssem Aouar.

Rien d’étonnant à cela tant le milieu de terrain de 20 ans multiplie les performances impressionnantes ces dernières semaines. Aouar a notamment bluffé Pep Guardiola contre Manchester City (2-2) mardi dernier en Ligue des champions. Pour l’heure, le Gone est international Espoirs avec l’équipe de France, mais l’Algérie ne désespère pas de le faire changer d’avis à l’avenir.

Le précédent Fekir

A Lyon, ce cas rappelle celui de Nabil Fekir, en passe de rejoindre les Fennecs avant d’opter finalement pour les Bleus en 2015. A l’époque, le rôle du président de l’OL, Jean-Michel Aulas, avait été pointé du doigt dans ce dossier. Le dirigeant n’avait jamais caché qu’il préfère que sa pépite choisisse le maillot frappé du coq. Invité à s’exprimer sur le cas Aouar, le boss rhodanien a juré ne pas mettre la pression sur son jeune talent, tout en démentant avoir influencé Fekir par le passé.

"C’est un choix personnel. Il y a eu par le passé Nabil pour qui la question s’était posée aussi. J’en profite pour dire aussi que je ne suis jamais intervenu, parce que j’ai mes propres convictions sur le sujet et pour moi l’essentiel c’est que Houssem, sa maman et sa famille soient heureux et puisse exprimer son immense talent", a assuré Aulas mardi en conférence de presse.

"De bonnes relations avec la Fédé algérienne"

"Si Didier Deschamps veut le bloquer par rapport à la sélection algérienne, il peut faire des choses. Ceci étant, on a de bonnes relations aussi avec la Fédération algérienne. Ce sont comme les clubs qui veulent s’attacher les talents des plus grands joueurs, c’est celui qui va le plus vite, qui est le plus efficace, qui réalise l’opération. (…) Quelles que soient ses orientations en termes de sélection, il reste un joueur de l’OL", a ajouté le président lyonnais. A Aouar de faire le bon choix…


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Algérie

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche