Maroc
Mondial 2018 : avec ses guerriers et ses supporters, le Maroc sort la tête haute
Premier éliminé du Mondial 2018, le Maroc n’a pas à rougir de sa défaite de mercredi face au Portugal (0-1). Joueurs, supporters, tous ont largement été au niveau.

"Il faut féliciter tout le public et tous les joueurs parce qu’ils ont été fantastiques." Au coup de sifflet final du match de mercredi face au Portugal (0-1), les premières pensées du sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, allaient à ses joueurs et aux nombreux supporters présents au stade Loujniki de Moscou. Au bord des larmes après cette défaite synonyme d’élimination en Coupe du monde, le technicien français tenait à leur rendre hommage. Une attention méritée puisque malgré son statut de première nation éliminée en Russie, le Maroc est tombé les armes à la main.

Menés très tôt sur un but litigieux, les Lions de l’Atlas n’ont pas ménagé leurs efforts pour bousculer les Portugais dans l’envie et passer l’essentiel du match dans le camp du vainqueur de l’Euro 2016 à pousser pour obtenir une égalisation qui finalement ne viendra pas. Après la partie, le capitaine marocain Mehdi Benatia a adressé un vibrant hommage à ses coéquipiers, en particulier au milieu de terrain Mbark Boussoufa.

Benatia : "beaucoup de cœur"

"On n’est pas les meilleurs du monde mais on a beaucoup de cœur et aujourd’hui on l’a vu. On a vu des joueurs comme Boussoufa qui font 1,50m gagner leurs duels contre des mecs qui font deux mètres. Je le cite parce que c’est le plus ancien mais je pourrais dire tout le monde. On a vu une équipe d’hommes", a encensé le défenseur central de la Juventus Turin au micro de beIN Sports, avant d’avoir une énorme pensée pour les supporters.

"On a un peuple passionné de foot, qui aime la fête. C’est incroyable d’avoir ces supporters. Quand je suis entré dans le stade, j’avais l’impression d’être à Marrakech. La déception, elle est donc pour eux", a ajouté l’ancien joueur du Bayern Munich dans les colonnes de L’Equipe. "Les joueurs étaient sublimés parce qu’on avait l’impression de jouer à Casablanca dans ce stade de Moscou, et ça c’est une image qu’on ne pourra jamais nous enlever. Il y a des gens qui sont venus en voiture, et j’espère qu’ils sont fiers de leur équipe, mais j’en suis sûr", a conclu Renard. Malgré l’élimination déjà entérinée, on peut compter sur les Lions pour tout donner lundi lors du dernier match contre l’Espagne.

- L’émotion de Renard :


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Maroc

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche