Egypte
Mondial 2018-Egypte : Essam El-Hadary a rendez-vous avec l’histoire
Titulaire ce lundi pour le match sans enjeu contre l’Arabie Saoudite (14h GMT), le gardien de l’Egypte Essam El-Hadary va devenir le joueur le plus âgé de l’histoire à participer à un match de Coupe du monde à 45 ans, 5 mois et 10 jours.

Ce lundi, Essam El-Hadary va écrire une nouvelle page de sa glorieuse carrière. Titulaire avec l’Egypte contre l’Arabie Saoudite (14h GMT), le gardien des Pharaons va devenir le joueur le plus âgé de l’histoire à participer à un match de Coupe du monde. A 45 ans, 5 mois et 10 jours, le portier d’Al Taawoun s’apprête à effacer le record du gardien colombien Faryd Mondragon (43 ans et 3 jours en 2014). Ce match ne revêtant aucun enjeu pour les deux sélections, déjà éliminées, le sélectionneur Hector Cuper lui a accordé cette récompense méritée après lui avoir préféré Mohamed El-Shenawy lors des deux premiers matchs.

Le technicien avait laissé planer le doute dimanche en conférence de presse en affirmant simplement qu’il alignera "la meilleure équipe possible." Au pays, à l’image de son ancien coéquipier Ahmed Hassan, la pression était forte pour réclamer la titularisation du légendaire portier, précieux durant les qualifications et qui était en balance pour un poste de titulaire en Russie. "Je serais très heureux si je participe et si je bats le record. Mais ce n’est pas certain", avait de son côté éludé l’intéressé devant les médias. Incontestablement, El-Hadary mérite d’entrer dans l’histoire.

Finir en beauté

Vainqueur de la CAN à quatre reprises (1998, 2006, 2008, 2010), le portier a décroché pas moins de 20 titres sur le continent africain avec Al Ahly (1995-2008), dont 3 Ligues des champions de la CAF. S’il reste moins célèbre en Europe, continent qu’il n’a connu que durant un éphémère passage au FC Sion en 2008-2009, El-Hadary est une légende en Afrique (demandez à Didier Drogba, qui le décrit comme "le gardien qui l’a plus emmerdé"). Seule une participation en Coupe du monde manquait à son tableau de chasse, l’Egypte n’ayant plus goûté à la compétition depuis 1990, lorsqu’il n’était encore qu’un jeune en formation. Mais cette anomalie va être enfin réparée ce lundi.

Bourreau de travail, ce père de 5 enfants qui a organisé sa vie autour du football (il dormait parfois loin de sa famille dans un appartement plus proche du centre d’entraînement pour éviter des heures de bouchon au Caire) est sur le point de marquer définitivement l’histoire. "Tu n’es pas un vrai joueur de foot tant que tu n’as pas fait un Mondial. C’est la seule manière d’entrer dans l’histoire. Après, je prendrai ma retraite internationale", confiait-il récemment à L’Equipe, avant d’ajouter : "mais, comme Buffon, si on m’appelle, je serai là. Car je suis le soldat de la sélection." Un monument.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Egypte

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche