Egypte
Mondial 2018-Egypte : la fête gâchée d’El-Hadary
Déjà éliminée, l’Egypte a terminé son Mondial 2018 sur une énorme déception en s’inclinant sur le fil contre l’Arabie Saoudite (1-2) ce lundi dans une rencontre sans enjeu. Du coup, les Pharaons finissent derniers du groupe A avec un zéro pointé. Devenu le joueur le plus âgé de l’histoire de la Coupe du monde, Essam El-Hadary aurait mérité meilleure sortie...

Après ses défaites contre l’Uruguay (0-1) puis la Russie (1-3), l’Egypte avait l’occasion de terminer son Mondial 2018 sur une note plus positive ce lundi dans un match sans enjeu contre l’Arabie Saoudite à Volgograd. Peine perdue puisque les hommes d’Hector Cuper, déjà éliminés, ont été renversés 2-1 au bout du temps additionnel. Du coup, les Pharaons terminent derniers du groupe A avec un zéro pointé. Un bilan indigeste, sans compter que l’Egypte laisse passer une belle occasion de décrocher enfin sa première victoire en Coupe du monde après 7 tentatives infructueuses (2 nuls, 5 défaites). Seule note positive de la journée : le record du gardien Essam El-Hadary, devenu ce lundi le joueur le plus âgé de l’histoire à disputer un match de Coupe du monde à 45 ans, 5 mois et 10 jours.

Dans un début de partie peu emballant, Salah profitait d’une superbe ouverture de Said pour ouvrir le score d’un lob en extension (0-1, 22e). Les Faucons Verts s’installaient dans le camp adverse mais ils manquaient de mouvements, si bien que c’est l’Egypte qui passait le plus proche du break mais Salah manquait son nouveau duel face au portier adverse en loupant son lob cette fois, puis Trezeguet ne parvenait pas suffisamment à redresser sa frappe. La pression saoudienne s’accentuait et après un sauvetage d’Hegazy, Fathi provoquait un penalty de la main. Al-Muwallad se présentait face à El-Hadary qui fêtait dignement son record en détournant la tentative de l’attaquant sur le poteau !

Les Pharaons pleins de doutes...

Mais, stupeur avant la pause, les Saoudiens bénéficiaient d’un nouveau penalty accordé après plusieurs minutes de visionnage des images à la vidéo pour une poussette de Gabr sur Al-Muwallad. Cette fois, Al-Faraj le transformait (1-1, 45e+5). Entre la possession stérile des hommes de Juan Antonio Pizzi et l’incapacité des Egyptiens à conserver le ballon, le second acte n’offrait pas davantage un grand spectacle. Trezeguet se procurait la première occasion mais sa tête passait à côté. A l’autre bout du terrain, Gabr et l’inévitable El-Hadary s’employaient pour sauver les meubles.

Ce match se débridait enfin un peu et le ballon filait d’un but à l’autre mais sans que personne ne trouve la faille. Alors qu’on pensait se diriger vers le nul, les Saoudiens se baladaient tranquillement dans la surface adverse et Al-Dawsari offrait la victoire sur le fil au bout du temps additionnel (2-1, 90e+4). Entre le départ quasiment acté du sélectionneur Hector Cuper et les états d’âme de Mohamed Salah, qui n’a pas fêté son but et qui songerait à prendre sa retraite internationale, l’Egypte va devoir se remettre de cette campagne russe catastrophique…

-  Les compositions de départ :

Arabie Saoudite : Al Mosailem - Al Burayk, M. Hawsawi, O. Hawsawi (c), Al Shahrani - A. Otayf - Bahebri, Al Faraj, Al-Mogahwi, Al Dawsari - Al-Muwallad.

Egypte : El-Hadary (c) - Fathi, Gabr, Hegazy, Abdel-Shafi - Hamed, Elneny - Salah, Saïd, Trezeguet - Mohsen.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Egypte

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche