Sénégal
Mondial 2018 : Japon-Sénégal, l’avant-match
En bonne position après son succès contre la Pologne (2-1), le Sénégal peut valider son billet pour les 8es de finale du Mondial 2018 dès ce dimanche (15h GMT) sous certaines conditions. Les Lions doivent commencer par battre le Japon, avec qui ils sont à égalité en tête du classement.

- L’enjeu

Après sa victoire contre la Pologne (2-1) et avant d’affronter la Colombie, le Sénégal a l’occasion de faire un grand pas vers les 8es de finale de la Coupe du monde dès ce dimanche en cas de victoire face au Japon à Ekaterinburg (15h GMT). Un succès combiné à un match nul entre la Pologne et la Colombie dans l’autre match du groupe (ou à une victoire de la Pologne) et les Lions de la Teranga valideraient même déjà leur qualification.

Avant d’espérer un tel scénario, il reste évidemment 90 minutes à disputer face à des Japonais qui se trouvent eux aussi dans le même cas de figure après leur victoire surprise face à la Colombie (2-1). Pour s’offrir les Sud-Américains, les "Samurai Blue" avaient bénéficié de leur supériorité numérique pendant l’essentiel de la rencontre. Cette fois, il faudra voir ce que les Asiatiques donnent à onze contre onze face à des Lions de la Teranga en confiance après leur bonne entame.

- L’arbitre italien Gianluca Rocchi sera au sifflet pour cette rencontre.

- Le point infirmerie

Même si Sadio Mané a été mis au repos jeudi, aucune inquiétude côté Sénégal et le sélectionneur Aliou Cissé disposera d’un groupe au complet. En face, malgré de petits pépins physiques, Keisuke Honda et Shinji Okazaki devraient être aptes (mais pas forcément titulaires, par choix du sélectionneur).

- Les compositions de départ :

Japon : Kawashima - Sakai, Yoshida, Shoji, Nagatomo - Shibasaki, Hasebe (c) - Haraguchi, Kagawa, Inui - Osako.

Sénégal : Kh. N’Diaye - Wagué, Koulibaly, S. Sané, Sabaly - P.A. N’Diaye, Gueye, A. N’Diaye - Sarr, Niang, Mané (c).

- Un adversaire qui réussit au Sénégal

En trois matchs (amicaux), les Lions sont invaincus face au Japon. Après un match nul 2-2 en 1987, les Sénégalais ont remporté les deux dernières confrontations face aux Nippons : 2-0 en 2001 puis 1-0 en 2003. La passe de trois ce dimanche ?

- Le Japon s’est bien préparé

Soucieux de préparer au mieux cette rencontre, le Japon a affronté deux adversaires africains en amical cette année. D’abord le Mali, contre qui il a arraché l’égalisation 1-1 in extremis (Vahid Halilhodzic était encore sélectionneur, avant son limogeage) puis le Ghana qui est venu s’imposer 2-0 chez lui. Deux expériences pas forcément très concluantes donc.

- Ils ont dit

Akira Nishino, sélectionneur du Japon : "J’ai toujours dit que le match décisif ce serait le 2e et qu’il faudrait le gagner, quel que soit l’adversaire en face. On a besoin de prendre un maximum de points. Même si cela présente un léger risque, on veut attaquer pour essayer de gagner."

Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal : "Le Japon est une bonne équipe, mais elle ne m’inquiète pas. Certes, il y a de la qualité technique et du physique, mais nous aussi, nous en avons. Il y aura du spectacle car nous avons deux bonnes équipes qui jouent au football. Nous allons vers un match très important car celui qui gagne sera pratiquement qualifié."

Keisuke Honda, attaquant du Japon : "Je pense que nous aurons des occasions de marquer lorsqu’ils baisseront leur garde. Je pense que si nous jouons de manière intelligente, ils pourraient bien finir par craquer. Je pense que leur gardien de but peut aussi être une cible. Dans tous les cas, il n’y a aucun doute sur le fait que les coups de pied arrêtés seront la clé du match."


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Sénégal

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche