Libye - Tunisie
Mondial 2018 : la Libye réclame la jurisprudence Sénégal
Flouée par l’arbitrage lors du match de novembre 2016 face à la Tunisie (0-1) dans les éliminatoires du Mondial 2018, la Libye souhaite que la rencontre soit rejouée en s’appuyant sur la jurisprudence d’Afrique du Sud-Sénégal (2-1).

La décision de la FIFA de faire rejouer le match éliminatoire du Mondial 2018 entre l’Afrique du Sud et le Sénégal (2-1) fait des émules ! D’après le site Kawarji.com, la Libye envisage de porter réclamation auprès de la FIFA afin que la rencontre qui l’a opposée à la Tunisie (0-1) dans les qualifications à la même compétition en novembre 2016 soit elle aussi rejouée.

Ce jour-là, les Chevaliers de la Méditerranée s’étaient notamment vus refuser un but injustement. "Le Libyen Saltou, qui avait battu Mathlouthi de la tête, n’était pas en position de hors-jeu pour reprendre l’excellent centre de Benali. Une erreur lourde de conséquences car la Tunisie a ensuite marqué pour l’emporter 1-0", écrivait Afrik-Foot à l’époque.

Les Libyens seraient en train de construire un dossier pour appuyer leur requête mettant notamment en évidence que l’arbitre kényan du match est marié à une Tunisienne et se rend fréquemment dans ce pays. Mais autant le dire tout de suite, les chances de voir cette demande aboutir sont quasi-inexistantes, aucun soupçon de manipulation ne pesant sur la rencontre, à l’inverse d’Afrique du Sud-Sénégal. Sans compter que l’officiel kényan et ses assistants avaient commis des erreurs dans les deux sens. En reprogramment Afsud-Sénégal, la FIFA vient peut-être d’ouvrir une boîte de Pandore…

- Le classement du groupe :


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Libye




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche