Ghana - Ouganda
Mondial 2018 : le Ghana crie au scandale et veut rejouer !
Privé d’un but de façon incompréhensible dans les dernières secondes samedi en Ouganda (0-0), le Ghana a saisi la FIFA afin de demander à rejouer ce match décisif dans les éliminatoires du Mondial 2018.

La colère monte chez les Black Stars. Tenu en échec en Ouganda (0-0) samedi, le Ghana est quasiment éliminé des qualifications au Mondial 2018. Problème : les hommes de Kwesi Appiah estiment avoir été spoliés. Dans un communiqué, la Fédération ghanéenne (GFA) annonce avoir saisi la FIFA pour dénoncer des erreurs d’arbitrage du Sud-africain Daniel Bennett et de ses assistants.

"La GFA a respectueusement demandé à la FIFA d’envisager la possibilité de rejouer à des fins de justice sans crainte ni faveur", indique l’instance, avant d’énumérer les raisons de sa colère. "M. Bennett et ses assistants n’ont pas accordé au Ghana un but inscrit à la 93eme minute, alors que les ralentis montraient que le but en question était incontestable", a fustigé la GFA. "L’arbitre n’a pas accordé de penalty au Ghana plus tôt en seconde période alors que Frank Acheampong avait été mis au sol dans la surface de réparation adverse. Ces décisions comme plusieurs autres ne nous laissent d’autre option que de saisir ainsi la FIFA au sujet de la prestation du trio arbitral."

Très clairement, la décision de la FIFA de faire rejouer Afrique du Sud-Sénégal a fait des émules. Mais sauf en cas de manipulation avérée, difficile d’imaginer que l’instance dirigeante du ballon rond donne suite à la requête du Ghana. Présents lors des 3 dernières Coupes du monde, les Black Stars seront éliminés dès ce dimanche si l’Egypte bat le Congo (17h GMT) pour s’emparer du ticket qualificatif du groupe E. A moins bien sûr que la FIFA ne leur donne gain de cause...

- L’action polémique :


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Ghana




 
en bref

zoom



lire aussi

recherche