Pan Afrique
Mondial 2018 : les favoris, les Africains, El Hadary… Que la fête commence !
C’est le jour tant attendu par tous les fans de ballon rond ! Après 4 ans d’attente, le Mondial 2018 débute ce jeudi en Russie avec le match d’ouverture entre le pays hôte et l’Arabie Saoudite à Moscou (15h temps universel). Alors que les 32 sélections qualifiées démarrent toutes avec le rêve de soulever le trophée le 15 juillet prochain, Afrik-Foot vous propose un tour d’horizon avant la compétition.

- Les favoris

Qui succédera à l’Allemagne sur le toit du monde ? Avant le coup d’envoi de la compétition, trois favoris se dégagent : la Mannschaft, encore elle, le Brésil et l’Espagne. Malgré des derniers mois compliqués (défaite 2-1 contre l’Autriche, victoire seulement 2-1 contre l’Arabie Saoudite), il faudra compter sur le tenant du titre qui s’appuie sur un collectif huilé et qui sait répondre présent dans les grands rendez-vous. Malgré le traumatisme d’il y a 4 ans sur son territoire, le Brésil figure lui aussi parmi les favoris. Neymar a prouvé qu’il s’est bien remis de sa blessure et les Auriverdes, premiers qualifiés sur le terrain, arriveront en Russie en grande forme.

Enfin, comment ne pas citer l’Espagne, revenue au premier plan ces derniers mois ? Mais en remplaçant le sélectionneur Julen Lopetegui, qui va partir au Real Madrid, par Fernando Hierro à 48 heures de son entrée en lice, la Roja a joué avec le feu et tenté un sacré pari. Viennent ensuite des outsiders comme l’Argentine, Messi-dépendante, la France et la Belgique et leur attaque de feu ou encore le Portugal de Cristiano Ronaldo, vainqueur de l’Euro 2016.

- Quels espoirs pour les Africains ?

Côté africain, avant de rêver à une première demi-finale qui serait historique voire à mieux, il faudra déjà sortir de la phase de groupes. Sur le papier et en se basant sur leur préparation, le Maroc et la Tunisie apparaissent comme les mieux armés. Malheureusement, les deux sélections d’Afrique du Nord ont hérité des groupes les plus compliqués a priori avec le Portugal, l’Espagne et l’Iran pour le Maroc, et la Belgique, l’Angleterre et le Panama pour la Tunisie. Pour se qualifier, il faudra rivaliser avec les cadors !

Logé dans un groupe H homogène (Pologne, Japon, Colombie), le Sénégal représente une inconnue. Décevants ces derniers mois, les Lions de la Teranga ont montré des progrès sur leurs deux derniers matchs de préparation et tout un peuple rêve d’un exploit similaire à 2002 (quarts). Le Nigeria et l’Egypte ont également hérité de groupes abordables mais ils arrivent en Russie plein de doutes après une préparation compliquée en termes de résultats et de contenu. Côté égyptien, tout dépendra de l’état de forme de Mohamed Salah, qui vient tout juste de reprendre l’entraînement collectif. Ce groupe A est très abordable (Russie, Arabie Saoudite, Uruguay) mais sans leur star, les Egyptiens ne sont plus les mêmes…

Pour le Nigeria, il faudra se ressaisir pour espérer sortir d’un groupe D là aussi assez homogène (Islande, Croatie, Argentine). En 2014, les Super Eagles étaient parvenus à se hisser en 8es de finale avec l’Algérie mais l’aventure s’était arrêtée là pour les deux sélections. Espérons que nos représentant fassent mieux cette année !

- Salah, Mané, El Hadary, les stars africaines du Mondial

Sadio Mané au Sénégal, Victor Moses au Nigeria, Mehdi Benatia au Maroc, Wahbi Khazri en Tunisie : les sélections africaines s’appuieront toutes sur une star mais le joueur le plus attendu sera évidemment Mohamed Salah. Postulant au Ballon d’Or grâce à ses performances stratosphériques en club, l’Egyptien de Liverpool arrive malheureusement blessé à l’épaule et son état suscite de grosses interrogations.

Beaucoup moins connu que les joueurs précédemment cités, l’Egyptien Essam El Hadary sera sauf malheur l’autre star africaine du Mondial. Le gardien d’Al Taawoun devrait débuter la compétition dans la peau d’un titulaire et établir un nouveau record en devenant, à 45 ans, le joueur le plus âgé à prendre part à la compétition, devant le portier colombien Faryd Mondragon (43 ans en 2014). Dès vendredi contre l’Uruguay ?

- Les groupes du Mondial 2018 :

Groupe A : Russie, Arabie Saoudite, Egypte, Uruguay

Groupe B : Portugal, Espagne, Maroc, Iran

Groupe C : France, Australie, Pérou, Danemark

Groupe D : Argentine, Islande, Croatie, Nigeria

Groupe E : Brésil, Suisse, Costa Rica, Serbie

Groupe F : Allemagne, Mexique, Suède, Corée du Sud

Groupe G : Belgique, Panama, Tunisie, Angleterre

Groupe H : Pologne, Sénégal, Colombie, Japon

- Sur le même sujet : le calendrier de la phase de groupes


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche